mercredi 26 décembre 2018

Mes lecteurs ont la parole, Claire !


Dans la série des interviews, voici le vingt-et-unième portrait. Après Noël, je vous propose de découvrir les habitudes littéraires d’une jeune femme active qui aime la nature autant que les voyages tout en se préservant quelques moments de liberté dans la lecture.


Explications des interviews
Bien entendu, le but n’était pas de tout faire tourner autour de moi, mais bien de découvrir vos préférences, vos goûts, vos habitudes de lecture… Pour mieux comprendre vos attentes, savoir qui vous êtes, j’ai fait suivre un questionnaire à quelques-uns d’entre vous.
Aujourd’hui, c’est Claire qui vous dévoile ses goûts littéraires et à qui je cède immédiatement la parole.

LES LIVRES ET VOUS ■


1/ Pour planter le décor, merci de vous présenter :
Bonjour ! Claire, employée de banque et maman de trois grands enfants. Mon travail étant sédentaire et comme je suis enfermée dans un bureau, je dégourdis mes jambes en dansant le rock. J’adore faire des randonnées en montagne, dans les Alpes, pour respirer. Je joue du piano et mon univers préféré est la musique et la photo. J’aime être à l’extérieur, en forêt, au bord du lac, en montagne, à la mer… J’aime également voyager, découvrir d’autres univers culturels, humains et culinaires.

2/ Quel style de lecteur êtes-vous ?
Une fois que mes jambes sont enfin rassasiées j’aime m’évader dans la lecture. Je lis donc régulièrement, mais il me manque un peu de temps.

3/ Quels sont vos genres de lecture préférés ?
Cela dépend du moment. Parfois, j’ai besoin de légèreté, pour oublier le quotidien, avec de belles histoires d’amour (mais pas à l’eau de rose !), d’évasion et de rêve, les actualités étant suffisamment dramatiques et la vie parsemée de soucis et de tracas.
Les livres me permettent également de trouver des réponses, de réfléchir et d’accompagner mes enfants dans leur développement. De fait, je lis beaucoup de livres sur le développement personnel qui me permettent de surmonter les changements de la vie avec plus de sérénité et de lucidité. La diversité des auteurs est très enrichissante.

4/ Comment choisissez-vous vos livres ? Vous arrive-t-il de suivre des conseils de lecture ?
Concernant les romans, je découvre souvent les auteurs par hasard, dans un magazine, à la télévision ou par le bouche-à-oreille. Pour faire mon choix, je fais confiance au résumé qui doit m’inspirer et me donner envie.
J’attache également de l’importance à l’histoire de l’auteur et, oui, la couverture doit aussi m’attirer l’œil. Pour moi, cette image est la première approche du livre et elle représente le contenu. Concernant le développement personnel, le choix est plus étudié et souvent sur conseil.


5/ Vous êtes plutôt numérique ou papier ? Pourquoi ?
Je lis exclusivement sur papier, car je passe ma journée sur un écran d’ordinateur et mes yeux sont saturés. Et puis on peut emmener le livre partout, le prêter ou le relire… Le seul problème est la place que prennent les livres !

6/ Où achetez-vous vos livres, en général ?
J’aime bien flâner dans les librairies pour découvrir des nouveautés, mais aussi sur Internet si je ne trouve pas ce que je veux.

7/ Combien de livres possédez-vous et quel est celui que vous pouvez relire sans jamais vous lasser ?
Suite à mes nombreux déménagements, j’ai dû m’alléger de beaucoup de livres, que j’ai offerts. Je relis rarement le même livre, car je suis constamment à la recherche de nouveautés, mais Africamorphose est un livre que je garderai et que je relirai avec plaisir.


8/ Quel est le TOP 3 de vos auteurs préférés, français et/ou étranger ?
Je n’ai pas de Top 3, car je suis rarement fidèle à un auteur et étant tout le temps à la recherche de nouveautés, j’aime être surprise dans ma lecture.Sinon, mes auteurs actuels :
- Gilles Milo-Vacéri
- Agnès Martin-Lugand – J’ai toujours cette musique dans la tête
- David Foenkinos – La délicatesse
- Laurent Gounelle

VOUS ET MOI ■

9/ Comment et par quel titre m’avez-vous découvert ?
J’ai fait ta connaissance par l’intermédiaire d’une amie commune avec qui j’ai voyagé et qui a partagé une de tes publications. Ensuite il y a eu ta page Facebook, ton histoire, les avis des lecteurs, tout cela m’a donné envie de découvrir un auteur au parcours original. J’ai commencé par Les nuits de Sofia, premier livre érotique que je lisais, en me demandant bien comment un homme pouvait écrire aussi bien au nom ou dans la peau d’une femme !

10/ Dans mes romans, lequel a votre préférence ?
Africamorphose, sans hésiter. Mais il m’en reste beaucoup à découvrir… alors à suivre !

11/ Dans quel genre aimeriez-vous me voir écrire ?
Je ne pourrais pas répondre à cette question, car comme tous compositeurs, je pense que c’est l’ADN de l’auteur qui parle, avec toute sa personnalité, sa sensibilité et que ce choix t’appartient entièrement… Cela dit, j’aimerais bien un Africamorphose 2… la suite quoi !

12/ Expliquer ce qui vous plaît le plus dans mon écriture ? Idem, quel est mon plus gros défaut d’écriture ?
J’aime beaucoup ton écriture pleine de passion, de réalisme et d’humour aussi. Il y a toujours beaucoup de détails, si bien que le lecteur est plongé dans l’aventure, ce qui donne l’impression de la vivre... et on n’a pas envie d’en sortir, c’est un drame à chaque fois ! Les personnages sont très humains, pleins de sensibilité, d’humanité, ils sont super sympas. On ne voit pas passer le temps tellement l’écriture de l’intrigue est passionnante et nous amène à la découverte de la suite. Tes livres se dévorent et j’aime la diversité des genres.

13/ J’écris dans 4 genres bien distincts : érotisme, historique, polar/thriller, aventures. Merci de les classer dans l’ordre de vos préférences.
Je ne t’ai pas lu dans les quatre genres, donc impossible d’y répondre, mais l’aventure reste mon genre préféré.

MINI PORTRAIT CHINOIS ■

14/ Si vous étiez un livre ?
Demain j’arrête, de Gilles Legardinier ou L’alchimiste, de Paolo Coelho.

15/ Si vous étiez un auteur ?
Toi, Agnès Martin-Lugand et tous ceux qui, comme toi, se lancent un beau jour dans l’écriture et réussissent à fasciner les lecteurs avec leur imagination, leur passion, leur personnalité et leur don.

16/ Si vous pouviez réaliser votre plus grand rêve de lecteur, quel serait-il ?
Qu’il n’y ait pas de fin à un roman !

17/ Si vous étiez le héros de l’un de mes romans, lequel serait-il ?
Karan (sourire) (Ndla : le héros d’Africamorphose)

VOTRE CONCLUSION

Bravo et merci à vous, les auteurs, de faire vagabonder nos esprits dans votre univers, nous en avons tellement besoin. Merci de nous sortir de notre quotidien, merci de développer notre imaginaire et de partager le vôtre, merci de nous faire voyager, rêver et de nous instruire aussi.
La lecture est un merveilleux refuge ou une douce parenthèse, mais toujours un fabuleux voyage, quel que soit l’univers et le genre… Il n’y a pas de moments plus délicieux que la lecture du soir avec les enfants ! Comme j’adorais ces moments…

■ ■ ■

Mon commentaire de fin
Claire est devenue une amie avec le temps et ses lectures passées. J’aime sa simplicité, son ouverture d’esprit et sa façon d’aborder la lecture. En premier lieu, merci pour tous ces compliments qui m’ont touché. C’est très gentil de ta part.
Dans les auteurs cités, j’ai eu la joie de retrouver Coelho, l’auteur qui ne laisse personne indifférent. La délicatesse de Foenkinos, j’en ai entendu autant de bien que de mal et je ne l’ai pas lu, me méfiant toujours des effets de mode et des best-sellers annoncés. Quant à Agnès Martin-Lugand, c’est une des rares exceptions du monde de l’auto-édition étant passée dans l’édition traditionnelle avec le succès qu’on lui connaît aujourd’hui.
Je note ton désir de voir un jour Africamorphose 2 sortir et je te remercie d’en avoir parlé comme d’avoir choisi Karan Kerleguen, son personnage principal. Cela étant et dans l’état actuel des choses, je crains que ton vœu ne se réalise pas. Ce livre était un one shoot et aucune suite n’est prévue. Je t’avoue d’ailleurs que je serais bien ennuyé si je devais l’écrire… Le roman se termine bien, l’intrigue est close, bref il y a un achèvement tel qu’il a été écrit et sincèrement, je ne vois pas quelle suite je pourrais lui donner sauf à sombrer dans l’attendu ou à faire du commercial, pur et dur.
Concernant l’érotisme, un genre dans lequel je n’écris pratiquement plus, j’ai vu que tu avais commencé par Les nuits de Sophia et j’ai aussi relevé ta question. Pour un auteur, c’est simple, il suffit d’être à l’écoute et de faire attention aux désirs féminins, bien souvent clairement exprimés dans la vraie vie. En résumé, il ne faut pas penser qu’à soi et ce qui vaut dans la vie est encore plus vrai dans l’écriture. Ajoute un zeste de sensibilité, un soupçon d’expérience, une grosse cuillérée de respect pour la Femme et tu as la recette en même temps que ta réponse !
J’ai beaucoup aimé ta conclusion et l’hommage que tu rends aux auteurs. Crois bien que pour celui qui écrit, la notion de partage est essentielle et le plaisir d’être lu est tout aussi important que celui du lecteur, lorsqu’il lit. Bien sûr, un écrivain doit être passionné par ce qu’il fait au quotidien. La première satisfaction est de se faire plaisir en imaginant une histoire, en ayant la technique pour la rédiger et la capacité d’en faire un roman. Cela étant, les bons auteurs n’oublient pas que sans lecteurs, ils n’existeraient pas, et cette volonté de satisfaire son lectorat devrait être l’un des buts poursuivis par chacun d’entre nous.
Un grand merci, Claire, pour avoir pris de ton temps et répondu à ce questionnaire.

Excellente journée !
Amitiés littéraires.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Exprimez-vous ! Merci d'avance.