vendredi 11 avril 2014

Une critique de Stan fort sympathique !



Stan, mon dernier thriller paru chez VFB Éditions, a reçu un commentaire de lecture très positif.


Quand j’écris une histoire, quel que soit le genre littéraire, j’essaie toujours de rendre le récit suffisamment captivant pour que mon lecteur soit pris par la main et puisse s’évader de sa routine. Stan est un thriller haletant avec beaucoup de rebondissements, d’intrigues et quand je lis des retours de lecture comme celui qui suit, je suis sincèrement comblé, car j’ai atteint mon but.

Sébastien Tissandier est un écrivain inscrit dans le domaine du fantastique et de la science-fiction, auteur de Le testament de Galilée aux Éditions L’ivre-Book. Il a eu la gentillesse de lire Stan et sa chronique, à plusieurs titres, m’a énormément touché. Vous trouverez le lien en bas de ce billet pour en prendre connaissance dans son intégralité mais j’ai choisi d’en extraire au préalable un court passage, très significatif, qui représente beaucoup à mes yeux.

L’auteur profite des rebondissements du scénario pour tisser des liens étroits entre des personnages que tout oppose de prime abord, mais qui, au final ont tant en commun. La psychologie de chacun d’entre eux est poussée, ils possèdent tous une existence à part entière. Cependant, les personnalités des personnages sont faites de manière à être complémentaires, et attachantes. (sic)

Un grand merci pour ces mots, Sébastien ! Car nul ne sait autant que nous le travail préparatoire et si fastidieux, en amont de l’écriture proprement dite.  Oui, mes personnages ont une existence car avant de rédiger mon histoire, je passe beaucoup de temps à leur genèse. Chacun a sa fiche avec un profils physique, psychologique, les dates, les passions, qualités et défauts, son travail, les liens et connexions aux autres personnages, une ligne de vie chronologique, etc.
C’est le seul moyen que j’ai trouvé pour que mes personnages soient vrais et puissent ainsi toucher le lecteur en peignant des portraits crédibles et concrets, aussi fictifs et imaginaires soient-ils à la base. Alors, vous imaginez combien ces mots ont pu me toucher !
Quant au reste de votre chronique, de nombreux détails m’ont fait très plaisir. Enfin, si Stan vous a positivement marqué, sachez que votre chronique restera pour moi l’une des plus sympathiques que j’ai lues.

La bande-annonce de Stan : https://www.youtube.com/watch?v=HwQ_KN7I47Q
Sébastien Tissandier : Le testament de Galilée : http://www.livre-book-63.fr/105-sebastien-tissandier
Le blog de Sébastien Tissandier : http://sebastientissandier.wordpress.com/
VFB Éditions : http://www.vfbeditions.com/

Très belle journée !
Amitiés littéraires.

mardi 8 avril 2014

Concours pour Opération Lupo Rosso !



Un exemplaire de mon roman, Opération Lupo Rosso, est en jeu actuellement grâce au partenariat entre mon éditeur, VFB Éditions et le site littéraire Passion – Livre.


Pour participer, c’est très simple, il vous suffit de vous inscrire sur le site Passion – Livre et de patienter jusqu’au 30/04/2014. Un tirage au sort sera alors effectué pour désigner le gagnant.
J’attire votre attention sur le fait que, simultanément, un exemplaire de Éclats de vie, l’ouvrage de ma jeune et talentueuse collègue, Aliénor Samuel-Hervé est aussi en jeu !

Bonne chance à toutes et tous !

Blog d’Aliénor Samuel-Hervé : http://mespoemes.over-blog.net/

Excellente journée !
Amitiés littéraires.

jeudi 3 avril 2014

Mes projets !



Parce qu’il faut bien en parler aussi ! Cela permet de faire le point sur le travail accompli et tout ce qui reste encore à faire.


Commençons par les projets signés ou en cours de l’être, par maison d’édition.

Éditions Harlequin – HQN
- Érotisme
Le planning est rempli pour l’année 2014 et certainement une partie de 2015 ! Suivez ce blog pour être averti des actualités toujours nombreuses avec cette maison. Il y aura des nouvelles individuelles, des petits romans, des recueils, etc.
- Autres genres
Après les cinq nouvelles parues en février, je peux simplement vous annoncer un thriller angoissant qui sera publié à la rentrée, septembre ou octobre. Je n’en dirai pas plus !

Éditions D. Leroy – Collection E-ros
Un roman érotique est programmé pour le 20 juin et les amateurs d’aventures, d’histoire et d’érotisme torride devraient être satisfaits !
Il n’est pas impossible que je propose d’autres projets à cette maison. À suivre...

Éditions VFB
Après Karine, Opération Lupo Rosso et le petit dernier, Stan, j’ai proposé un projet à cet éditeur sur lequel je travaille actuellement. Ce roman historique, sur fond de Seconde guerre mondiale, s’attaque à des thèmes douloureux avec une approche légèrement différente.
D’autres projets suivront, peut-être dans d’autres genres, dans d’autres formats. À voir.

Éditions Le Gaulois nomade
Un roman d’aventures est en cours, Africamorphose, et devrait être bientôt publié. Par la suite, je compte bien présenter d’autres manuscrits à cette maison dynamique ! Peut-être un recueil de nouvelles... À suivre.

Autre éditeur
J’ai actuellement un roman, un polar contemporain sur fond d’histoire, en comité de lecture d’une autre maison d’édition. Cette fois, cela pourrait concerner une publication papier. Si cela devait se concrétiser, la sortie serait envisageable pour l’année prochaine. Eh oui, il faut toujours être patient !


Concernant les ouvrages en cours, j’ai fait un petit tour d’horizon assez complet et il ne reste plus qu’à patienter, sans oublier de revenir régulièrement sur ce blog pour être tenu informé des dates de sortie.

Pour bien préparer l’avenir, de nombreuses idées me trottent en tête et je n’en dresserai pas la liste pour plusieurs raisons, la principale étant que cela en ferait rire certains. Les mêmes qui riaient, il y a deux ans, quand j’affirmais que je me ferai éditer un jour, mais pas seulement...
Depuis deux ans, bientôt trois d’ailleurs, je tente de mettre en place un planning progressif, en fonction de ce que j’ai encore à apprendre, de mes réussites comme de mes faux-pas ou encore de mon évolution, aussi minime soit-elle. Cela demande beaucoup d’énergie, d’investissement personnel, de sacrifices et induit, ipso facto, des aménagements, des changements de dernière minute et une réactivité de tous les instants.
En conclusion, tous mes projets sont à géométrie variable et s’adapteront aux événements à venir ! C’est pourquoi il serait difficile de les énumérer.

Cela dit, je sens que je suis arrivé à un stade où je dois mieux canaliser et gérer mes efforts afin de prendre certaines orientations. C’est comme être en équilibre sur une balance, à un moment donné, on sent pertinemment qu’il faut donner une impulsion différente, ailleurs et autrement, pour pouvoir encore avancer.
Par conséquent, cette année, en dehors de tout ce qui est déjà lancé, pratiquement publié ou programmé dans les mois et années qui viennent, je vais tenter une autre aventure, en parallèle à la première.
Ce sera un pari osé qui risque de changer bien des choses, du moins, je l’espère. Cela pourrait être une très belle étape, en cas d’éventuelle réussite, vers le but que je poursuis.

Mais... à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire, n’est-ce pas ? Alors, la suite logique, ne serait-elle pas que... La fortune sourit aux audacieux ?

Excellente journée à tous !
Amitiés littéraires.

mardi 1 avril 2014

Les enjeux du numérique en 2014 !



KPMG, 1er cabinet d’audit, de conseil et d’expertise comptable en France, s’est livré à l’analyse du numérique pour 2014, en interrogeant 138 maisons d’édition, de novembre 2013 à janvier 2014.


Je vous invite à lire l’étude complète et chiffrée, car elle est édifiante. Si vous aviez encore des doutes sur l’avancée du numérique en France et sa complémentarité au support papier, je pense qu’après cette lecture, vous serez sinon convaincu, au moins, rassuré.
Je vous donne quelques informations ci-après, extraites de cette analyse très complète et qui vous donneront envie d’en savoir plus. Le rapport complet fait 44 pages !

62,5 % des éditeurs français ont une offre numérique.
L’offre concerne en majorité la littérature, la jeunesse et le scolaire.
Les livres numériques sont principalement des œuvres de moins de 5 ans.
Les nouveautés sortent à la fois en numérique et en papier.
25,7 % des éditeurs ne font que du numérique.
Pour 74,7 % des éditeurs, le prix du livre numérique est principalement une décote au prix papier.
Quelle que soit la taille de l’éditeur, les deux principaux distributeurs sont Amazon et Apple.
Les moyens de promotion du livre numérique sont les sites et blogs (22,9 %), les mailings client (20,3 %) et les extraits en ligne (19,5 %).
71,4 % des éditeurs mettent en place un système anti-piratage, principalement les DRM pour 43,2 %.
Les formats du numérique sont l’ePub (53,6 %) et le PDF (33,9 %).
Pour les petits éditeurs, les ventes du numérique représentent entre 10 et 100 K€. Pour un quart des grandes maisons, elles sont supérieures à 3 M€.
57,2 % des éditeurs n’ayant pas encore d’offre numérique prévoient d’en développer une.
Pour 97 % des éditeurs, le C.A. numérique s’ajoute au C.A. papier et ils ne sont que 2,9 % à penser qu’il le cannibalise.
Les éditeurs ont globalement généré un niveau de C.A. suffisant, capable de compenser les dépenses engagées pour l’investissement dans le numérique.
Concernant les freins au développement de l’offre numérique, alors que les éditeurs exclusivement papier redoutent la perte de contrôle du marché et les difficultés juridiques, la première crainte des éditeurs numériques est plutôt le prix.
56,5 % des éditeurs numériques et 43,8 % des éditeurs papier pensent que le marché du livre numérique atteindra 15 à 30 % à l’horizon 2020.

Et s’il ne fallait retenir qu’un détail de cet audit très fouillé ?
Je suis ravi de constater que seulement 3 % des éditeurs en sont encore à penser que le numérique cannibalise le papier. Les mentalités changent et évoluent dans le bon sens pour la bonne cause. Car finalement, celui qui sortira vainqueur de toute cette métamorphose du monde de l’édition, c’est vous, amis lecteurs !


Bonne journée !
Amitiés littéraires.