dimanche 23 septembre 2018

Réécriture, production et programme !


Eh bien, non ! Je n’étais pas en vacances et j’ai travaillé tout l’été pour votre plaisir, ce qui explique mon absence sur ce blog et les réseaux sociaux. J’avais une dernière réécriture à terminer, je vous en parle et vous donne la suite du programme. C’est parti !


C’est quoi, une réécriture ?
Ça se produit le plus souvent lors d’un changement de collaboration éditoriale et pour une excellente raison. Un auteur progresse, apprend et voit sa technique évoluer. Lors de la réédition d’un titre, il est quasiment impossible de laisser un texte sortir sous sa forme initiale. Pourquoi ? avec un peu d’honnêteté, on trouve des énormités.
- Incohérences (le pire de tout, je crois !)
- Vocabulaire, répétitions, syntaxe, grammaire, orthographe, concordance de temps, etc.
- Erreurs de scénario, anachronisme, etc.
- Dialogues à reprendre
- Incises à supprimer ou à reformuler
Bref, la liste est longue et non exhaustive !

Une technique particulière ?
À chacun sa façon d’approcher la réécriture de ses textes. Pour ma part, ça passe par une relecture comme le ferait un lecteur lambda avec une première prise de notes, le relevé des personnages, la vérification de l’intrigue puis je passe à la séparation des chapitres. Je retravaille chacun d’eux et bien souvent, d’un chapitre d'origine, il en ressort au moins deux, voire plus. Toutes les corrections s’effectuent déjà à ce stade. Quand c’est fini, j’assemble le roman et j’effectue les dernières relectures. Le travail est colossal et prend facilement deux fois plus de temps et d’énergie qu’un texte encore inédit… mais le jeu en vaut la chandelle !

Un exemple parlant, Les larmes de Satan
Compte tenu du succès actuel de cette saga en trois volumes, je ne peux que me féliciter d’avoir voulu le réécrire complètement. D’ailleurs, je remercie Anita Berchenko, mon éditrice, qui a su me donner des conseils judicieux pour améliorer la nouvelle version. Le travail a été long et ardu, d’autant plus que ce roman traverse la Seconde Guerre mondiale et rassemble des dizaines de personnages autour d’un héros central. J’ai dû vérifier les détails historiques, revoir ma copie de fond en comble et ça se concrétise à la lecture des chiffres.
- Ancienne version : 247.278 mots - 1.428.515 SEC
- Nouvelle version : 321.868 mots - 1.862.940 SEC
C’est aussi pourquoi on peut quasiment lui attribuer le titre de nouveauté. D’ailleurs, mes lecteurs ne s’y sont pas trompés. Au cours de l’été, les trois volumes sont restés classés dans le Top20 historique sur Amazon. Dernière info sur cette trilogie, les versions brochées sortiront avant fin septembre. Si vous ne les avez pas encore lus, je vous donne les liens :
■ Les larmes de Satan - Tome 1 - Le groupe Opéra
■ Les larmes de Satan - Tome 2 - Dans l’ombre d’Alice
Les larmes de Satan - Tome 3 - Aux portes de l’enfer

15/09/2018 - Classement historique Amazon (cliquer pour agrandir)

Ma dernière réécriture, Maelys de Crozon
C’était le deuxième roman de mes débuts, un historique se déroulant au XIIe siècle et en Bretagne. On y trouve une malédiction, une prophétie, une sombre vengeance au milieu de la naissance d’une ville soutenue par la confrérie des bâtisseurs. Vous assisterez à des tournois, une révolution industrielle, des trahisons, sans oublier les Croisades. De quoi passer un bon moment de lecture, car ce sera un pavé ! Certains d’entre vous l’ont déjà lu et je gage qu’ils reliront la prochaine version dont la publication est programmée pour la fin de l’année. Encore une fois, il y a eu un travail énorme d’accompli et c’est pratiquement un texte inédit. Les chiffres parlent…
- Ancienne version : 105.762 mots - 613.904 SEC
- Nouvelle version : 161.542 mots - 937.448 SEC
En exclusivité, je vous donne dès aujourd’hui le nouveau titre : La Dame de Crozon.

Pourquoi avoir réécrit tous ces titres ?
Tout simplement parce que j’ai souhaité rassembler tous mes romans aux Éditions du 38 - à l’exception de ceux restant chez Harlequin et de mon petit dernier chez les Éditions Élixyria - et, avec l’éditrice, nous avons estimé que cela ne pouvait pas se faire sans un vrai travail de réécriture et un soutien éditorial complet. C’est donc chose faite et à l’avenir, je pourrai me consacrer uniquement aux inédits. Et là, je suis franchement soulagé !

Ma production aux Éditions du 38 (cliquer pour agrandir)

Le programme des publications
Si tout se déroule comme prévu, il y aura trois sorties d’ici à la fin de l’année. Bien entendu, je rédigerai des billets pour chacun de ces romans, le moment venu.
— En octobre, ce sera un inédit, La louve de Rouen, la sixième enquête de Gerfaut !
— En novembre, il y aura Double jeu mortel, une réécriture.
— En décembre, ce sera la dernière réécriture, La Dame de Crozon.

Voilà ! Vous savez tout ou presque et dès la semaine prochaine, je mets un polar en chantier après une séance d’editing. Non, je ne vous dirai rien de plus ! Soyez patient et revenez régulièrement sur ce blog.

Bonne fin de week-end !
Amitiés littéraires.

mardi 7 août 2018

Les larmes de Satan en numérique !


Les plus rapides d’entre vous ont déjà lu les deux premiers tomes et je vous en remercie. Votre patience n’aura pas été mise à rude épreuve pendant trop longtemps… le tome 3 est déjà sorti et il marque la fin de la trilogie ! Merci à mon éditrice qui a mis les bouchées doubles pour réussir ce tour de force avant ses congés.



Informations pratiques
Les trois tomes sont donc sortis en numérique. les versions brochées seront publiées le plus vite possible pour celles et ceux qui préfèrent lire sur du papier et conserver les livres dans leur bibliothèque. Ils seront disponibles vers la fin août ou tout début septembre.
■ Les larmes de Satan - Tome 1 - Le groupe Opéra
- 374 pages - 6,99 €
■ Les larmes de Satan - Tome 2 - Dans l’ombre d’Alice
- 378 pages - 6,99 €
Les larmes de Satan - Tome 3 - Aux portes de l’enfer
- 392 pages - 6,99 €
*


LES LARMES DE SATAN - TOME 1
Le Groupe Opéra

Résumé
Abandonné à la naissance, Antoine Boulan fuit l’orphelinat et tente de survivre en restant sur le droit chemin pour tenir une promesse. Rattrapé par l’époque, il sombre dans les cambriolages et se voit condamné au bagne par erreur. Quand la guerre éclate, il revient en France pour prendre les armes et traversera le conflit en courant désespérément après son pardon. Du bagne de Saint-Laurent-du-Maroni aux plages de Dunkerque, à Paris puis dans le Loiret et enfin à Auschwitz Birkenau en Pologne, vous allez suivre pas à pas le destin d’un orphelin à qui la vie n’a fait aucun cadeau et qui deviendra, malgré lui, un héros de guerre.
Tome 1 - Le Groupe Opéra (juin 1917 - juillet 1940)
Antoine est un adolescent qui a appris à souffrir en silence. Grâce à sœur Charlotte, sa mère de substitution, il survit à ses premières années au sein de l’orphelinat. Quand il fuit les Enfants Trouvés, il multiplie les métiers et pour manger à sa faim, devient un voleur réputé sur Pigalle. Jugé à tort pour meurtre, la justice le condamne au bagne. Quand la guerre éclate, il saisit sa chance et revient en volontaire sur les plages de Dunkerque...

*


LES LARMES DE SATAN - TOME 2
Dans l’ombre d’Alice

Résumé
Tome 2 - Dans l’ombre d’Alice (juillet 1940 - octobre 1941)
Après la diffusion des tracts et les missions de renseignements, Antoine est devenu un membre du Groupe Opéra sur qui on peut compter. Après une première exfiltration réussie, avec son ami Jean-Paul Mazières, ils doivent récupérer un camion chargé d’armes et de munitions qui les attend dans le Loiret afin de le ramener à Paris. S’ils réussissent, en plus du Groupe Opéra, ils pourront aider d’autres réseaux parisiens à s’armer.

*


LES LARMES DE SATAN - TOME 3
Aux portes de l’enfer

Résumé
Tome 3 - Aux portes de l’enfer (juillet 1942 - décembre 1944)
Traqué par la Gestapo, Antoine fuit Paris et se réfugie auprès du groupe de Gustave Jandart, Honneur du Loiret. Il en devient vite le lieutenant et s’installe dans la ferme abandonnée où transitent les candidats au passage de la ligne de démarcation. Cependant, les arrivées massives de Juifs, internés dans les camps de Beaune-la-Rolande et de Pithiviers, l’interpellent. Le jeune résistant mène alors une enquête qui le mènera aux portes de l’enfer...


Excellente journée !
Amitiés littéraires.