mercredi 18 mai 2016

Un jour, un auteur HQN... Et Louise MANET !



Tous les mercredi, vous allez découvrir un auteur de la Collection HQN des Éditions Harlequin via Le Mag’. De même, si vous suivez ce blog, vous savez qu’une page est maintenant réservée aux Plumes Harlequin.


Un jour, un auteur HQN !
Vous connaissez certainement Le Mag Harlequin, ce webzine qui vous parle de toutes les actualités de la maison d’édition. Tous les mercredi, vous trouverez une interview complète de l’un des auteurs qui composent la Collection HQN, numérique et francophone.
Ce mercredi 18 mai, c’est Louise MANET qui poursuit la longue série.
Et comme je pense à vous, les liens vers les interviews seront tous reportés sur la page Plumes Harlequin de ce blog. De même, un libellé a été créé pour l’occasion et si vous avez loupé l’un de vos auteurs préférés, vous le retrouverez aisément.

Le Mag Harlequin : http://www.harlequin.fr/lemag

Très belle journée,
Amitiés littéraires.

mardi 17 mai 2016

Vendredi 20 mai, dédicaces YEM au Cyclope !



Ce vendredi 20 mai, je serai au Cyclope, le tabac - presse - librairie bien connu des Jarlandins, pour une séance de dédicaces réservée à YEM, toute la journée, de 9h00 à 19h00. Comme d’habitude, vous pourrez vous procurer mes anciens livres papier sur place ou apporter les vôtres pour que je vous les signe.


Profitez bien de cette dernière date au Cyclope ! Les deux tomes seront disponibles à la vente, bien entendu et ce sera, sans doute, l’occasion de préparer la fête des mères avec une bonne idée cadeau.

Séance de dédicaces YEM
Vendredi 20 mai 2016
LE CYCLOPE
18 Allée des Érables
04160 CHÂTEAU-ARNOUX
04.92.64.27.53


Si vous ne pouvez pas venir, je vous redonne ci-après les liens pour vous procurer ce livre, soit en numérique, soit en papier.


Tome 1 - LE GRAND RIFT

Tome 2 - LA LIBERTÉ

Très belle journée !
Amitiés littéraires.

lundi 16 mai 2016

L'interview croisée de Mily BLACK : Valéry K. BARAN et moi !



Je vous en avais parlé il y a une semaine, Mily Black, une amie et auteur sévissant aussi chez les Éditions Harlequin, Collection HQN, a eu une idée géniale. Elle a interviewé Valéry K. BARAN et moi, sur notre manière d’écrire et notre approche de l’érotisme. Pour cela, nous avons répondu aux six mêmes questions, chacun de notre côté et sans nous concerter. Le résultat est à la hauteur de l’attente ! En six étapes, découvrez deux styles et deux conceptions différentes de ce genre littéraire si particulier qu’est l’érotisme.


L’interview
Elle s’est donc déroulée en six étapes avec une même question à chaque fois. Ci-dessous, je ne vous donnerai que le texte de la question, un court extrait de nos retours ainsi que le lien pour lire nos réponses intégrales. Ci-dessous, le lien vers le chapitre introductif signé par Mily Black. Bonne lecture !

Comment naît un roman érotique dans votre esprit ? Est-ce d’abord une scène puis vous brodez autour, ou l’histoire dans son ensemble que vous saupoudrez de scènes ?
- Valéry : « ...Généralement, il y a une scène, au début. Toujours une première. Elle finit d’ailleurs toujours par être la scène centrale de l’histoire, qu’elle se déroule au milieu ou à la fin : c’est LA scène que j’avais envie d’écrire... »
- Gilles : « ...J’aime l’Histoire, plus ou moins contemporaine et je développe mes scénarios auprès de personnages, de lieux ou d’événements ayant réellement existé et connus du grand public... »

Quel est, pour vous, le moment le plus difficile à écrire : avant, pendant ou après une scène érotique ?
- Valéry : « ...J’écris de l’érotisme depuis 8 ans, maintenant, et je constate vraiment que j’ai pris une certaine aisance à ce sujet... »
- Gilles : « ...Partant du principe évoqué juste avant, je n’ai pas un moment plus difficile que d’autres avec mes scènes érotiques (rires !), ils le sont tous et demandent beaucoup d’attention !... »

Vous fixez vous un but quand vous écrivez une scène érotique ? Si oui, lequel ?
- Valéry : « ...Je dirais que j’écris toujours avec l’idée que la scène érotique doit faire avancer l’intrigue. Donc la scène doit être sous tension... »
- Gilles : « ...Déjà, il faut que la scène soit réussie, c’est un premier objectif. Je l’expliquais plus haut, en me relisant, je dois en ressentir toute l’intensité, vibrer et être emporté... »

Que pensez-vous de l’usage des préservatifs dans les scènes érotiques ?
- Valéry : « ...Je sais que, là-dessus, on ne va pas être du même avis, avec Gilles. :) Indispensable, pour ma part ! J’estime que, dans un roman, quand on écrit un univers, qu’il soit réaliste ou imaginaire, on se doit d’en respecter les règles... »
- Gilles : « ...Je pose le débat dans la littérature de l’imaginaire relevant de la fiction, aussi bien pour mes récits érotiques que pour les autres genres dans lesquels j’écris, principalement le polar et le thriller... »

Quelles sont vos limites (douleur, scarification…) ?
- Valéry : « ...Hou, j’en ai plein, mais je tâche de les dépasser ! Je dirais tout ce qui est trash, d’une manière générale, tout ce qui est dégradant pour l’un des personnages… Ça, pour moi, ce n’est pas possible, mais j’en ai plein d’autres... »
- Gilles : « ...Il faut déjà parler maison d’édition et ligne éditoriale en premier lieu. Ce que l’on peut placer chez les Éditions Harlequin, par exemple, est bien précis et respecte les codes érotiques les plus abordables pour tout un chacun... »

De votre point de vue, qu’est-ce que les livres érotiques ont de plus ou de moins par rapport aux autres romances ?
- Valéry : « ...Ce sont des genres différents. La romance étudie les rapports amoureux entre deux personnages et comment ils passent d’un état de manque ou de trouble sentimental à un état d’accomplissement à ce sujet... »
- Gilles : « ...J’aimerais bien définir en premier le « bon » érotisme, car c’est le genre littéraire le plus difficile à maîtriser. Parler de sexe est d’une banalité à mourir et à la portée de n’importe qui, du moins c’est ce que pense une grande majorité d’auteurs débutants... »


■ Ma conclusion
L’exercice était très intéressant et malgré de nombreuses divergences, avec Valéry, nous nous retrouvons pour un même but partagé. Eh oui, des méthodes différentes, des approches parfois similaires, des ressentis ou des convictions diamétralement opposés et pourtant, elle et moi, nous vous offrons le meilleur de nous-mêmes et des textes propres à vous faire rêver.
Quoi qu’il en soit, grâce à cette interview, vous en savez plus sur nos plumes, nos styles et ce que nous aimons y semer. Valéry reste une valeur très sûre de l’érotisme dans le paysage français et vous ne serez jamais déçu par la qualité de ses récits. Parole d’auteur érotique !
Je sais que certains attendaient une polémique concernant l’usage des préservatifs dans la littérature érotique. Il n’y en aura pas. En tout cas, pas entre Valéry et moi. Nous avons suffisamment d’amitié et de respect l’un pour l’autre pour ne pas rentrer dans le débat, l’un contre l’autre. Et quoi qu’il en soit, dans la vraie vie, sortez couvert ! Point final.

Pour retrouver Mily BLACK et Valéry K. BARAN
♦ Mily BLACK
- Site officiel : http://www.milyblack.com/
Valéry K. BARAN


Excellente fin de journée !
Amitiés littéraires.

mercredi 11 mai 2016

Un jour, un auteur HQN... et Léane COSTE !



Tous les mercredi, vous allez découvrir un auteur de la Collection HQN des Éditions Harlequin via Le Mag’. De même, si vous suivez ce blog, vous savez qu’une page est maintenant réservée aux Plumes Harlequin.


Un jour, un auteur HQN !
Vous connaissez certainement Le Mag Harlequin, ce webzine qui vous parle de toutes les actualités de la maison d’édition. Tous les mercredi, vous trouverez une interview complète de l’un des auteurs qui composent la Collection HQN, numérique et francophone.
Ce mercredi 11 mai, c’est Léane COSTE qui poursuit la longue série.
Et comme je pense à vous, les liens vers les interviews seront tous reportés sur la page Plumes Harlequin de ce blog. De même, un libellé a été créé pour l’occasion et si vous avez loupé l’un de vos auteurs préférés, vous le retrouverez aisément.

Le Mag Harlequin : http://www.harlequin.fr/lemag

Très belle journée,
Amitiés littéraires.