vendredi 14 décembre 2018

Mes lecteurs ont la parole, Anaïs Couloigner !


Dans la série des interviews, voici le dixième portrait de lecteur que je livre à votre curiosité. Cette fois, je vous présente les penchants littéraires d’une libraire parisienne qui est devenue une amie après deux ou trois séances de dédicaces.


Explications des interviews
Bien entendu, le but n’était pas de tout faire tourner autour de moi, mais bien de découvrir vos préférences, vos goûts, vos habitudes de lecture… Pour mieux comprendre vos attentes, savoir qui vous êtes, j’ai fait suivre un questionnaire à quelques-uns d’entre vous.
Aujourd’hui, c’est Anaïs qui répond aux questions et à qui je cède immédiatement la parole.

LES LIVRES ET VOUS ■


1/ Pour planter le décor, merci de vous présenter.
Je suis une jeune libraire de 23 ans tout juste sortie des études. Je travaille à l'Arbre à lettres, dans le XIIe arrondissement de Paris. La lecture est donc devenue, en plus d'un loisir, une partie intégrante de mon travail. À côté de cela, j'aime dessiner et écrire, et j'adore la musique, que je regrette de ne pas pratiquer.

2/ Quel style de lecteur êtes-vous ?
Lectrice assidue et quotidienne, par envie et par obligation malgré tout (il faut bien pouvoir conseiller les clients !). Au fil du temps, j'ai appris à lire un peu partout : au calme, chez moi bien sûr, mais aussi dans les transports, assise ou debout, au travail sur un coin de table, des fois ! J'ai l'avantage de lire assez vite, ça aide bien !


3/ Quels sont vos genres de lecture préférés ?
Je lis beaucoup de littérature contemporaine, française et étrangère, de la jeunesse (romans et albums) et de la bande dessinée (de tous les pays également !). J'aime autant les happy ends que les fins tragiques, ce qui peut aider à varier les lectures. J'apprécie aussi un bon polar, un bon vieux classique de la littérature, ou même un essai intéressant, mais seulement de temps en temps !

4/ Comment choisissez-vous vos livres ? Vous arrive-t-il de suivre des conseils de lecture ?
L'avantage de travailler en librairie, c'est qu'on a le choix. Mais justement, il y a presque trop de choix ! Donc, je marche à l'instinct : un titre, une couverture, une quatrième de couverture, le conseil d'un collègue et/ou ami, une réputation ou une simple envie... Ça peut vraiment se faire sur un coup de tête. J'ai également des périodes où j'ai plus de mal à me plonger dans un roman : dans ces cas-là, je me plonge dans les bandes dessinées, et l'envie me revient petit à petit !

5/ Vous êtes plutôt numérique ou papier ? Pourquoi ?
Je suis dans la team « papier », parce que j'aime tourner les pages, et posséder physiquement le livre. Après j'ai déjà lu en numérique à quelques occasions, je trouve ça pratique dans les transports, en vacances... Je comprends que certains ne marchent qu'avec la liseuse mais moi, je ne supporterai pas !

6/ Où achetez-vous vos livres, en général ?
J'achète bien sûr en librairie indépendante, celle où je travaille surtout, mais aussi celles où travaillent des amis. Quand je me promène dans Paris ou en vacances et que j'entre dans une nouvelle librairie, j'aime acheter ne serait-ce qu'un livre là-bas. Depuis peu, je note au crayon à papier sur la page de garde où et quand j'ai acquis un livre. Ça fait des souvenirs !
Sinon j'achète parfois des livres d'occasion, surtout pour ma grand-mère qui passe ses journées à lire et qui a déjà englouti ma bibliothèque ! J'aime fréquenter les « boîtes à lire » et ses variantes, laisser un livre que je ne veux pas garder et en prendre un à la place...

7/ Combien de livres possédez-vous et quel est celui que vous pouvez relire sans jamais vous lasser ?
Je n'ai pas compté, mais j'en ai plusieurs centaines, entre 300 et 500 je dirais ? C'est dur de se le figurer ! Je rêve d'avoir chez moi une pièce consacrée aux livres plus tard... Mon roman fétiche, pour l'instant, reste L'Ombre du vent, de Carlos Ruiz Zafon, que je n'ai lu « que » deux fois, mais que je compte relire régulièrement au cours de ma vie. Sinon je relis assez régulièrement certaines séries de BD ou de manga que j'affectionne particulièrement.


8/ Quel est le TOP 3 de vos auteurs préférés, français et/ou étranger ?
Ça, c'est très dur comme question ! Je suis obligée de mettre Carlos Ruiz Zafon parce que j'ai lu presque tous ses livres et qu'ils me transportent à chaque fois grâce à cette atmosphère gothique et un peu onirique que j'affectionne beaucoup. Je mettrai aussi Lemony Snicket, auteur de la série pour enfants Les Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire : sa plume est fine, aiguisée, ses remarques à la fois drôles et intelligentes... Je suis fan !
Je n'ai pas de numéro 3 à mettre sur le podium, mais j'espère le rencontrer bientôt, ah ah !

VOUS ET MOI ■

9/ Comment et par quel titre m’avez-vous découvert ?
Alors, j'ai croisé la route de Gilles dans mon ancienne librairie, où nous avions organisé une rencontre et des dédicaces avec les lecteurs. C'était à la sortir de L'Affaire Aurore S., et c'est donc celui-ci que j'ai découvert en premier.

10/ Dans mes romans, lequel a votre préférence ?
Mea culpa, je n'en ai pas lu beaucoup pour l'instant, mais mon préféré est Les Moissons perdues, qui m'a vraiment happée dès le début, et jusqu'à la fin !

11/ Dans quel genre aimeriez-vous me voir écrire ?
Mais dans le genre que tu souhaites, Gilles ! C'est encore à toi de faire ce qui te plaît et te donne envie ! Donc : dans celui qui te plaira !

12/ Expliquer ce qui vous plaît le plus dans mon écriture ? Idem, quel est mon plus gros défaut d’écriture ?
Encore une question difficile ! J'aime ta façon de décrire l'état d'esprit des personnages, avec assez de détails pour que l'on comprenne bien tout ce qui se passe dans leur tête ! Et en même temps je dirai que cela peut devenir un défaut si on y revient trop souvent. Il faut laisser une marge de manœuvre au lecteur pour qu'il puisse faire ses propres spéculations.

13/ J’écris dans 4 genres bien distincts : érotisme, historique, polar/thriller, aventures. Merci de les classer dans l’ordre de vos préférences.
1 : Historique ! (Je dois toujours lire Les Larmes de Satan...)
2 : Policier
3 : Aventure
4 : Érotique

MINI PORTRAIT CHINOIS ■

14/ Si vous étiez un livre ?
Je me répète, je me répète, mais ça reste l'Ombre du vent...

15/ Si vous étiez un auteur ?
… et son auteur, Carlos Ruiz Zafon !

16/ Si vous pouviez réaliser votre plus grand rêve de lecteur, quel serait-il ?
Avoir un super pouvoir qui me permet de lire à toute vitesse ! Mais de manière plus réaliste, avoir chez moi une pièce consacrée à ma bibliothèque.

17/ Si vous étiez le héros de l’un de mes romans, lequel serait-il ?
Je m'étais beaucoup attachée à Julien dans les Moissons perdues.

VOTRE CONCLUSION
(libre expression - essayez de ne pas faire trop long ! Merci.)

Pour le mot de la fin, je partage un extrait de La Nuit du Jabberwock, de Fredric Brown :
« Au fond, ce que je préfère, c'est passer une soirée avec mes livres. Deux murs de mon living-room en sont tapissés, et il y en a même toute une étagère dans ma salle de bains. Pourquoi même ? Parce que j'estime qu'une salle de bains est aussi incomplète sans bibliothèque que sans W.C. [...] Lire un livre, c'est presque aussi passionnant que d'écouter parler l'homme qui l'a écrit. C'est encore meilleur, dans un sens, parce qu'on n'a pas besoin d'être poli avec lui. On peut le faire taire quand on le veut en fermant le livre et en en prenant un autre. Et l'on peut ôter ses souliers et mettre les pieds sur la table. On peut boire et lire et tout oublier sauf ce que l'on lit. »

■ ■ ■

Mon commentaire de fin
Je connais assez bien Anaïs, pour pouvoir affirmer que chez elle, la passion du livre l’habite complètement et qu’elle a été suffisamment importante pour en être devenue son métier. Lors des dédicaces, nous avons souvent discuté littérature, bouquins, des bons comme des moins bons, ainsi que du comportement de certains auteurs lors des dédicaces. C’est un très bon souvenir ponctué de quelques fous rires.
Bien, je prends bonne note des libertés que tu me laisses concernant un nouveau genre, cependant j’aurais bien aimé avoir ton avis sur la question. Pas grave, on en reparlera.
Je suis content de retrouver Les moissons perdues dans tes choix ainsi que Julien de Saint, le héros de ce roman historique. Cela dit, quand tu auras lu Les larmes de Satan, je suis certain qu’Antoine Boulan risque de le supplanter. Sincèrement, je le trouve encore plus attachant, car il subit bien plus d’épreuves que Julien tout en conservant un côté très humain pour un écorché vif. Encore une fois, on en reparlera, mais j’ai hâte de savoir ce que tu en penses.
Tu es la première à évoquer la fin tragique d’un roman comme un point positif et un plaisir varié de lecture. C’est une affirmation respectable quoique singulière et je ne la partage pas du tout (rires). D’ailleurs, tu as dû noter que tous mes romans se finissent bien.
En tout cas, merci d’avoir donné de ton temps pour participer à cette petite enquête !

Belle fin de journée !
Amitiés littéraires.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Exprimez-vous ! Merci d'avance.