mardi 24 février 2015

Faux commentaires, faux profils ?



Ce billet est un peu une réponse ou la suite logique d’une discussion initiée par Valéry K. Baran, amie et collègue, avec qui je serai prochainement au Salon du livre de Paris (cf. Événement Facebook). Nous avions évoqué, avec quelques ami(e)s auteurs, les problèmes récurrents sur Amazon concernant les commentaires qui tombent tout à coup comme des cheveux sur la soupe et qui se révèlent blessants, voire parfois diffamatoires.... Alors, une petite analyse s’imposait.


Pourquoi en parler ?
Je pense avoir le recul nécessaire et même si je ne peux afficher qu’une modeste expérience, elle reste bien présente, d’autant plus que sans rien dire, depuis mes débuts, je fais très attention à cette plate-forme et je traque les petits plaisantins qui y sévissent en toute impunité. À ce jour, voici mes premiers chiffres.
- Premier titre papier diffusé le 19/11/2012 et numérique, le 18/03/2013
- 76 titres à compte d’éditeur en vente sur Amazon
- 104 commentaires répertoriés

Décryptage d’un commentaire sur Amazon
J’ai repris un commentaire de Samba, l’une des meilleures commentatrices de cette plate-forme pour illustrer mon propos. J’ai eu la chance d’attirer son attention et même si parfois, elle a égratigné mes titres, cela a toujours été fait avec respect et objectivité.
Donc, regardez bien l’image suivante.


♦ Premier point à regarder avant d’aller plus loin, juste à côté du format, vous avez la mention achat vérifié. Cela signifie que le commentateur a bien acheté votre livre ou qu’il l’a téléchargé s’il était gratuit. Ce n’est malheureusement pas une garantie de lecture !
♦ Ensuite, vous avez le nom ou pseudo du commentateur. Cliquez et vous irez sur sa page profil sur Amazon. Là, vous pourrez vérifier son taux de crédibilité, le nombre de critiques,  ce qu’il critique habituellement, etc. C’est le meilleur moyen de vérifier si votre commentaire est sincère ou s’il émane d’un crétinoïde agissant avec un sombre dessein...
♦ Dans l’exemple ci-dessus, vous pouvez voir que Samba appartient au Hall d’honneur et fait partie des 50 meilleurs commentateurs d’Amazon. C’est donc les yeux fermés que vous pouvez lire et retenir le commentaire. Comme ils ne sont pas si nombreux, cela prend d’autant plus de valeur.
♦ Vous pouvez voir, en première ligne, combien d’internautes ont trouvé le commentaire utile et cela m’amène directement au point suivant.
♦ Regardez bien la dernière ligne et la phrase qui vous tend les bras. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Eh bien, chers amis auteurs, ce sera votre seule ligne de défense face à un faux commentaire et un faux profil. Vous pouvez toujours user votre salive à dénoncer auprès d’Amazon une chronique injurieuse, ils ne bougeront pas ! Par contre, en cliquant oui ou non, vous agissez directement sur le calcul d’Amazon pour la crédibilité de ses commentateurs. Alors, ne vous privez pas !
♦ Enfin et bien entendu, vous trouverez là le nombre d’étoiles accordées ainsi que le commentaire rédigé.

Vous avez dit faux commentaires et faux profils ?
Oui, je l’affirme, fort et clair, de façon résolue, il y a des faux commentaires, de faux profils et si je n’irai pas très loin dans cette analyse, je vous en donne un exemple illustré ci-dessous.


♦ Comme vous pouvez le constater, le pseudo devient Amazon Clientèle, donc sans profil, il n’y a qu’une étoile, le titre est assassin et le commentaire est gratuitement méchant. Après l’absence de profil, vous pouvez noter qu’il n’y a pas la mention Achat vérifié. C’est donc un commentaire, sorti de nulle part, émanant d’un(e) anonyme. Du moins, c’est ce que pensent ces crétinoïdes. Ils oublient rapidement qu’il n’y a pas vraiment d’anonymat sur la toile... Mais ceci est une autre histoire et je n’en dirai pas plus. Intelligenti pauca...


♦ Et puis, il y a les artistes qui prennent le temps de créer un profil pour descendre l’un de vos titres. Sur l’image ci-dessus, c’est le dernier que j’ai eu à subir sur un titre qui a toujours fait l’unanimité sur Amazon et demeure encore bien placé, tout en se vendant régulièrement. Alors, cela pourrait être un mécontent de sa lecture, mais avec une seule lecture ? Une seule critique globale sur Amazon ? Difficile à croire...


♦ Un bon exemple qui me reste en travers de la gorge. Justice sera rendue est un polar qui a été publié chez Harlequin - HQN et il s’est très bien comporté. D’autant plus quand une promotion l’a catapulté en 14e position du TOP100 Amazon Polars. J’étais franchement heureux et que croyez-vous qu’il arriva ?!! Eh bien, oui, gagné ! En 48 heures, deux petits commentaires assassins sont venus le déloger de sa place et même s’il se vend toujours bien, encore aujourd’hui, il en a subi les conséquences côté classement.

À qui profite le crime ?
Comme auteur de polars, je ne pouvais pas passer à côté de cette question. Mais ce point restera lettres mortes car il y aurait beaucoup à dire sur certains lobbyings, sur une quasi mafia qui rôde sur cette plate-forme et encore plus, sur les pratiques de certains auteurs qui aimeraient faire place nette pour leur titre. Bref, je laisse à votre perspicacité et à votre don d’enquêteur, le soin de compléter cette partie par vos propres recherches.

Alors, côté moyenne cela donne quelque chose ou pas ?
Bien sûr et cela devient très intéressant. Depuis mes débuts, comme je vous le disais, j’ai suivi de près cette plate-forme et tout ce qui concernait mes titres. Publications, commentaires, nombre d’étoiles, etc. et j’ai tout répertorié. Je vous l’ai dit cent fois, si vous voulez faire votre trou, vous avez intérêt à vous organiser. Il ne suffit pas d’écrire et c’est dommage...
Donc, voici mes moyennes obtenues sur Amazon, avec et sans les faux commentaires. Je vous donne les formules et pour obtenir la moyenne, j’ai été au plus simple. Un commentaire 1 étoile vaut un point, un autre de deux étoiles vaut deux points, etc.

Moyenne tous commentaires confondus
- nombre d’étoiles / nombre de com. = 3,80 / 5

En retirant les faux commentaires, faux profils et livres à l’achat non vérifié, cela donne ceci.

Moyenne réelle, hors faux commentaires
- (nombre total d’étoiles - nombre d’étoiles faux com.) / (nombre total de com. - nombre faux com.) = 4,11 / 5

Même si cela n’est que peu significatif, il n’en demeure pas moins qu’il y a un impact réel. Alors quand ces commentaires tombent au moment opportun, par exemple, quand votre titre est en train de cartonner sur un TOP100 quelconque, cela peut faire mal.

Statistiquement, cela représente quelque chose ?
Oui, bien sûr ! Dans un premier temps, n’oubliez pas que vous ne pouvez pas plaire à tout le monde et je vous présente les chiffres exacts ci-après. Il faut savoir accepter un commentaire négatif, même s’il blesse votre orgueil, tant qu’il reste sincère et respectueux de votre travail. Vous allez voir que la part des faux commentaires n’est pas négligeable sans représenter non plus une majorité. Cela confirme que dans la plupart des cas, ces chroniques meurtrières sont une réaction épidermique sur l’instant et dépeignent un état émotionnel ou une volonté particulière (jalousie, volonté de nuire, petite vengeance « amicale », indélicatesse notoire d’un auteur, etc.).

- Lecteurs satisfaits (4 et 5 étoiles) : 78,99 %
- Lecteurs moyennement satisfaits (3 étoiles) : 12,91 %
- Faux commentaires : 5,32 %
- Lecteurs peu satisfaits (1 et 2 étoiles) : 2,78 %

Donc, peut-on dire que ça craint vraiment ?
Mais non ! Il faut rester positif. Pour exemple, je vous parlerai de mes deux séries érotiques, Les défis d’Angie et La revanche d’Angie (Éd. Harlequin - HQN). Chacune de ces séries a bénéficié d’un premier épisode lanceur gratuit et ils se sont faits complètement démontés sur Amazon. Cela n’a pas empêché les ventes et ces deux séries figurent parmi mes best-sellers. Il faut faire confiance au bon sens de vos lecteurs et à contrario, l’acharnement des crétinoïdes suscités attire l’attention plus qu’il ne fait fuir un lecteur potentiel ! Promis.

En conclusion ?
Tenez-vous à l’écart des classements qui sont (pré)fabriqués, souvent mensongers mais toujours orientés. Tiens, en passant, saviez-vous qu’Amazon était aussi éditeur ? Je dis ça, je dis rien... Maintenant, Amazon demeure un passage obligé pour une bonne diffusion de vos titres et tant que nos amis libraires refuseront de se mettre au numérique, nous n’aurons pas le choix. N’oubliez pas que votre meilleure défense contre les crétinoïdes, reste la sanction que je vous ai expliquée plus haut. N’oubliez pas de cliquer !
Quant au reste de mon analyse, comme j’en ai prévenu certains de mes amis auteurs, je ne la publierai pas. Déjà avec ce billet, je pense que je vais ramasser quelques commentaires peu sympathiques, alors je ne tiens pas à souffrir de représailles plus importantes !


Très belle journée !
Amitiés littéraires.

9 commentaires:

  1. Merci pour ce billet d'humeur! Grâce à toi je suis soulagée à un point que tu n'imagines pas. Non je n'étais pas complètement parano en me disant quand je voyais un avis haineux ( ou pas loin de l'être quand il n'était pas insultant) fleurir sous mon titre, que la personne devait m'en vouloir pour quelque obscure raison. J'avais l'intuition ( enfin surtout après avoir cliqué sur le profil et découvert que la personne avait donné un avis sur 1 bouquin, le mien) que c'était fait exprès. Le truc c'est que si on n'est pas un peu armé, l'attaque fait de gros dégâts...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Maud,

      Oh que oui, et il fallait le dire, de façon claire et nette. Maintenant, ce n'est qu'une petite de ce curieux embrouillamini. Bref... Il faut raison garder et faire face avec le sourire.
      Et que celui qui n'a jamais écrit une ligne, nous jette la première pierre ! Heu... Pas trop fort, quand même !
      Amitiés.

      Supprimer
  2. Après, ce n'est pas parce que la lecture est "non-vérifiée" que c'est forcément un fake. Personnellement, je laisse des commentaires sur Amazon de livres que j'ai aimés, pour soutenir leur auteur, alors que je ne les ai pas achetés sur Amazon mais directement chez l'éditeur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Vous avez tout à fait raison de le souligner car j'ai oublié d'en faire part dans l'article. Entre les SP ou les téléchargements effectués ailleurs, il est vrai que certains peuvent, par sympathie, ajouter des commentaires. C'est souvent le cas pour des blogueuses, par exemple.
      Merci d'avoir rattrapé cet oubli important, au demeurant et pour votre commentaire.
      Bonne fin de journée et amitiés.

      Supprimer
  3. Bonjour ! Je suis une jeune auteure autoéditée, et les faux commentaires, je connais !! Mes livres cartonnent depuis leur sortie, alors forcément, ça fait des jaloux. Il y a même des gens qui m'ont accusée de payer des personnes pour me faire des bons commentaires, car d'après eux, c'était impossible qu'une autoéditée recueille autant de bons avis.
    N'empêche que... Mes livres se vendent toujours très bien, je fais de nouveaux adeptes tous les jours, et quand sur 49 commentaires, on en a 40 de 4 et 5 étoiles, les grincheux finissent par faire rire. Surtout ceux qui reprochent l'orthographe et la grammaire dans un avis où il y a une faute à chaque mot. Et il y a aussi ceux qui copient-collent des morceaux de commentaires pour en bâtie un, je pense avoir eu récemment le cas sur un de mes livres (qui est toujours numéro 1 en romance paranormale, ceci dit !!). Excellent article, vraiment, merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Ysaline,

      J'en suis ravi pour vous et tant mieux si vos livres se vendent bien.
      Merci pour votre passage et votre commentaire. Auto-édités ou non, nous sommes tous concernés.
      Bonne continuation,
      Amitiés.

      Supprimer
  4. Bonjour,

    Je crains, hélas, que votre lutte soit quelque peu vaine. Dans un monde où la communication par Internet interposé est devenue la condition sine qua non pour se faire connaître, ce qui, dit entre parenthèses, fait parfois passer des vessies pour des lanternes et vice-versa, il est bien dommage qu'un site tel que celui d'Amazon ne puisse avoir quelque contrôle que ce soit sur ce que l'on y publie... quoique, parfois, j'en doute.
    J'ai personnellement émis un avis extrêmement défavorable, non pas sur un ouvrage – car je sais, pour être correctrice, combien de travail demande l'écriture d'un livre et ne saurais en critiquer négativement un seul, j'éprouve trop de respect vis-à-vis des auteurs pour m'adonner cela –, mais sur le logiciel de correction Antidote.
    Mon commentaire, où je signalais que cet outil (qui fait ajouter des fautes là où il n'y en a pas) n'était à ne pas mettre sous tous les yeux et entre toutes mains, a carrément disparu ! Quota de ventes oblige ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Maria,

      Comme je vous comprends et partage votre avis. Certes, la lutte sera vaine, bien que... Un esprit averti en vaudrait toujours deux, normalement... Sourire... Je ne suis pas allé très loin dans l'analyse, en tout cas, pas au bout de mon enquête sur le sujet et effectivement, ce que vous signalez est une absolue vérité. Il y a des commentaires qui fleurissent sur des ouvrages dérangeants et puis, il y en a d'autres, qui tout à coup jouent les filles de l'air, pour on ne sait quelle obscure raison ! Je l'ai vérifié par deux fois... Et sur des livres, en ce qui me concerne. Par contre. Il suffit de comprendre où se trouvent les intérêts des uns et des autres.
      Bref, on ne refera pas le monde, mais peut-être tournera-t-il légèrement plus rond, en soulignant certaines choses...
      Merci pour votre passage.
      Amitiés,

      Supprimer
  5. Je m'étais moi-même penchée sur le sujet il y a quelques mois en faisant un état des lieux en vu d'un article jamais publié. J'avais fait les mêmes constatations que toi hélas ! En me permettant de signaler à certains commentateurs(-trices) le manque de crédibilité de leur "appréciation", je m'étais attiré les foudres avec un effet de groupe. Ces personnes là ne semblent pas apprécier d'être inspectées côté profil.
    En tout cas un article utile Gilles et qui rejoint amplement celui que j'avais prévu !

    RépondreSupprimer

Exprimez-vous ! Merci d'avance.