mardi 25 août 2015

Meurtres à Château-Arnoux, un petit débriefing ?



Aujourd’hui, j’avais envie de parler de mon dernier polar, Meurtres à Château-Arnoux, paru chez les Éditions Nelson District. Pourquoi ? Tout simplement pour partager un petit moment de bonheur avec vous. Faire état de quelques réussites est toujours mal vu, certes, et pourtant je m’en moque royalement, car le succès de ce roman, je vous le dois, amis lecteurs !


Genèse du roman

La ville de Château-Arnoux (04) et la Mairie en encart

Quand je me suis installé à Château-Arnoux, dans les Alpes de Haute Provence, la première fois où je me suis retrouvé devant la mairie, je suis resté un bon moment à la contempler. Comment ne pas apprécier un si beau château et imaginer tous les événements qui ont pu s’y dérouler au cours des siècles passés ? Eh bien, croyez-le ou non, c’est à ce moment précis qu’en quelques minutes, est né Meurtres à Château-Arnoux. Fan d’histoire, il m’a été facile de créer un récit, adossé aux œuvres d’art et à la spoliation des biens des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, mêlant fiction et faits bien réels, dans une enquête contemporaine qui ferait voyager vers d’autres horizons, au plus loin de notre belle Provence. Né dans ma tête en 2012, je l’ai écrit en 2013, puis réécrit en 2014 car entre temps, j’avais eu la chance de faire les bonnes rencontres, d’apprendre mon métier et de progresser, pour en faire un récit plus abouti et mieux écrit. Et une fois couché sur le papier, si j’ose dire, il ne manquait plus qu’un éditeur...

La chasse à l’éditeur régional
j’ai compris, depuis mes débuts, que signer un contrat et publier un livre n’était pas une finalité en soi. Donc, pour Meurtres à Château-Arnoux, je savais ce que je devais faire. N’étant pas connu, malgré une bibliographie numérique assez bien étoffée, je me suis fixé d’emblée deux objectifs impératifs à atteindre simultanément :
1 - Trouver un éditeur régional
2 - Obtenir une publication papier et numérique.
Eh bien, mes amis, je ne vous raconterai pas toutes mes déconvenues, les échecs et autres promesses non tenues. Comme quoi, volonté et persévérance sont les deux meilleures armes d’un auteur.

Nelson District, parce qu’il faut aussi un peu de chance !

À quatre doses de la mort - premier roman publié chez Nelson District

J’ai eu la chance de croiser la route de Nelson District, une petite maison d’édition et après un premier essai réussi sur un polar court, À quatre doses de la mort, j’ai convaincu mon éditrice, Dominique, de tenter l’aventure avec Meurtres à Château-Arnoux et elle a dit oui ! Ô joie ! Pourtant le pari était très risqué et plus qu’osé. Pour ma part, je n’ai que du bien à dire de notre collaboration et je ne la remercierai jamais assez de m’avoir fait confiance. Nelson District représente un grand virage dans mon parcours et bientôt, vous comprendrez pourquoi. Alors, oui, Nelson District restera à jamais comme un fabuleux coup de chance dans ma quête éditoriale où, par ailleurs, j’avais déjà eu le bonheur de rencontrer d’excellentes maisons et des professionnels hors pair.
Éditions Nelson District : http://www.nelsondistrict.fr/

La réception officielle en mairie

L'auteur, en compagnie de Barbara KATTS et de Sébastien TISSANDIER

C’était le 13 juin et je n’oublierai pas cette merveilleuse journée ! En effet, mon roman a été officiellement reçu en mairie et j’adresse encore une fois tous mes remerciements à Monsieur Patrick Martellini, le maire de Château-Arnoux, qui avait organisé cette belle réception. Cette journée a été le coup d’envoi d’une succession d’heureux événements et les séances de dédicaces ont suivi en grand nombre. Si vous avez loupé le récit de ces instants mémorables, je vous redonne le lien :

Les journées de dédicaces
J’ai été le premier surpris par l’affluence de demandes et je ne peux que remercier, encore une fois, mon éditrice pour son travail de fond et ses démarches fructueuses. Pour moi, c’était la première fois que j’avais autant de journées inscrites sur mon agenda et le plus beau, c’est que chacune d’entre elles a remporté un vif succès, tant en affluence qu’en signatures ou encore en échanges et discussions avec mes lecteurs. Sur ce chapitre, comment parler de dédicaces sans évoquer Le Cyclope, là où tout a commencé ? Patience, j’y reviendrai plus loin.

Meurtres à Château-Arnoux sur les blogs et réseaux sociaux littéraires
C’est encore une belle réussite que je vous dois, amis lecteurs. En effet, ce titre a récolté plus de 20 chroniques 5/5 et/ou coups de cœur sur les blogs littéraires. Les avis sont en général très enthousiastes et j’ai été touché par l’ensemble de ces commentaires. Vous pourrez tous les retrouver en page Avis des lecteurs. De même, sur les réseaux sociaux littéraires sérieux, les notes sont vite apparues comme très bonnes, avec un 4,5/5 chez Babelio ou encore un 4,7/5 chez Goodreads.

Meurtres à Château-Arnoux sur Amazon
Bien entendu, comment ne pas évoquer cette plate-forme qui draine pratiquement l’ensemble du marché littéraire et numérique en France. C’est ici que j’ai eu de bonnes surprises et vécu de belles émotions, car l’on peut considérer cette plate-forme comme l’un des baromètres de la diffusion d’un livre.


98e au général, 19e thriller et 31e polar, c’est tout simplement prodigieux ! Merci, les amis.
Avec un peu de chance, peut-être aurai-je le plaisir de le voir encore grimper et se classer plus haut ? Mais cela reste votre affaire, mes chers lecteurs, et je vous envoie d’ores et déjà tous mes remerciements. Même s’il ne reste pas dans ces classements, même s’il n’arrive pas sur les plus hautes marches du podium, le plus important pour moi est que ce polar vous ait plu, qu’il vous plaise encore longtemps et qu’il poursuive son petit bonhomme de chemin.

Et si l’on reparlait du Cyclope, pour conclure ?

Mon ami, Jean-Christophe LEYDET, responsable du Cyclope

Eh oui, car c’est ici, au Cyclope que tout a commencé ! Je me souviens, il y a quelques années, j’avais démarché celui qui allait devenir un ami, Jean-Christophe Leydet. En effet, Chris n’a pas hésité une seconde à m’épauler dans mes démarches de jeune auteur débutant et m’a organisé mes premières séances de dédicaces. Que de merveilleux souvenirs !
Quand Meurtres à Château-Arnoux est sorti, il a été le premier à m’accueillir et les deux premières journées de dédicaces se sont déroulées avec une affluence record et un succès incomparable. Alors pour bien terminer cette longue tournée de dédicaces, j’ai proposé à Chris de finir la saison estivale chez lui, au Cyclope, et bien entendu, il a accepté. Notez bien la date sur vos agendas !

Samedi 12 septembre 2015
de 9h00 à 19h00

Je vous en reparlerai ultérieurement, mais je pense que cette dernière journée sera l’occasion de faire une petite fête autour de mon roman et je compte bien marquer le coup d’une façon différente. Alors, soyez fidèle et repassez régulièrement sur ce blog pour vous tenir informé.
Le Cyclope : 18 Allée des Érables - 04160 Château-Arnoux - 04.92.64.27.53


Si vous n’avez pas encore lu Meurtres à Château-Arnoux, voici les liens d’achat ainsi que les extraits gratuits.



Extrait tome 1 - Automne sanglant : http://fr.calameo.com/read/00320827525acd4ff32b0
Extrait tome 2 - Venise Pourpre : http://fr.calameo.com/read/003208275bf81d9781ce7


Excellente journée à tous !
Amitiés littéraires.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Exprimez-vous ! Merci d'avance.