dimanche 23 août 2015

Ma journée de dédicaces au Super U Sisteron !



Ce samedi 22 août, je me suis donc rendu au Super U de Sisteron pour une journée entière de dédicaces et ce fut encore une fois, un grand moment entre rencontres, discussions et signatures de mon polar, Meurtres à Château-Arnoux, publié chez les Éditions Nelson District. Quel bonheur de pouvoir échanger avec mes lecteurs, que ce soit sur ce roman ou sur mes autres publications. Si vous n’avez pas pu vous déplacer, voici le résumé d’une journée où toutes les conditions étaient réunies pour en faire une réussite totale.


Déroulé de la journée
Je suis donc arrivé légèrement en avance sur l’horaire prévu et quelle ne fut pas ma surprise de découvrir dès l’entrée du magasin, de très grandes affiches, basées sur celle que mon éditrice avait fournie. Je peux vous dire que ça fait un choc et très plaisir. Eh puis, zut ! Oui, ça flatte aussi l’ego, hein ? Il ne faut pas se voiler la face. D’ailleurs, l’entrée très spacieuse du Super U en était bien pourvue et de tous les côtés ! Impossible de la manquer.


Je me suis rendu à l’accueil afin de me présenter aux hôtesses qui m’attendaient. Et là, mes amis, je peux vous dire que cela a été grandiose. J’ai eu la chance de multiplier les séances de dédicaces pour mon roman et j’ai toujours été formidablement bien reçu. J’avoue que le Super U de Sisteron restera l’un de mes meilleurs souvenirs.
J’en profite pour présenter encore une fois mes remerciements à Mesdames Magali Bronzini et Sarah Duret, les responsables du magasin et organisatrices de ma venue, sans oublier Fabienne qui s’est toujours inquiété de mon confort tout au long de la journée. Idem, un grand merci pour la patience des hôtesses à l’accueil que j’ai régulièrement ennuyées. Eh oui, je tourne à l’hectolitre (quotidien) de café et, à chaque sortie du magasin comme au retour, je leur laissais mes affaires personnelles quand je m’offrais un café ou que j’allais prendre l’air. J’ai toujours eu droit à un sourire et quelques mots gentils alors qu’elles avaient bien autre chose à faire. Par conséquent, une organisation sympathique et très bien réglée.


D’ailleurs, quand vous voyez l’emplacement que le magasin m’avait réservé, il y a de quoi avoir le sourire et le garder tout au long de la séance. Amis auteurs, si vous faites des dédicaces, vous devriez me comprendre. Notez le petit bouquet de fleurs sur le côté, les grandes affiches qui attirent l’œil, la position stratégique et les sièges confortables ou encore la table bien spacieuse.
Grâce à une météo clémente, la journée a été un succès et le public nombreux. J’ai encore eu le bonheur de vous rencontrer et de discuter avec des lecteurs qui bientôt, connaîtront mieux mes livres que moi lorsqu’ils viennent m’en parler avec des détails que parfois j’oublie. Pour un auteur, c’est un véritable enchantement, je peux vous le dire ! Devant l’affluence, je suis donc resté jusqu’à 19h et ma dernière dédicace a été signée un peu avant cette heure tardive. J’étais fatigué mais ravi de cette immersion qui, comme à chaque fois, me comble de joie et me laisse des souvenirs impérissables.
Le fait marquant de la journée ? Eh bien, j’ai une pensée affectueuse pour Gabrielle et Bernard, un couple alsacien en villégiature dans notre région. Non seulement ils étaient adorables, mais en plus nous avons pu discuter de leurs deux passions, la littérature et le théâtre. Tenez-vous bien ! Ils partent bientôt à New York pour y jouer avec leur troupe une pièce en... alsacien ! Admettez qu’au cours d’une séance de dédicaces en pleine Provence, cela méritait d’être noté et relevé. Chers amis alsaciens, je vous souhaite beaucoup de bonheur et tous les succès que vous méritez !

Et le petit jeu de la vingtième dédicace ?
Je vous l’avais dit, je souhaitais faire ce petit jeu pour remercier mes lecteurs fidèles qui n’hésitent pas à se déplacer et à me suivre dans mes séances de dédicaces. Quand le moment est arrivé, je ne vous cache pas que j’étais impatient et surtout, curieux de savoir si ce serait une lectrice, un lecteur, quelqu’un qui m’avait déjà lu ou qui allait me découvrir...


Eh bien entendu, comme à chaque fois que l’on prévoit quelque chose, tout s’est passé différemment ! Ce n’est pas un ou une, mais deux lectrices fidèles, fans de la première heure, et ayant, pour ainsi dire, pratiquement lu tous mes livres, qui se sont assises devant moi, au bon moment.
Merci à vous deux, Martine et Laure, pour votre fidélité, votre enthousiasme et votre gentillesse. Je suis ravi que ce livre, Nouvelles do Brasil, publié par les Éditions Harlequin, soit reparti avec vous deux. Je vous embrasse bien fort.


Pour terminer sur cette merveilleuse journée, je peux encore vous dire que la direction de Super U Sisteron m’a invité à un événement culturel qui se déroulera en fin d’année. Je vous en reparlerai le moment venu.
En guise de conclusion, j’aimerais vous parler de la 20e chronique cinq étoiles et/ou coup de cœur qui est arrivée hier pour Meurtres à Château-Arnoux. C’est Gabrielle, administratrice du blog Chroniques livresques qui l’a signée et j’en suis non seulement ravi, mais très touché par son coup de cœur ! Je vous invite à la lire sans tarder. Vous pourrez la retrouver en pages Avis des lecteurs et Blogs littéraires comme d’habitude.





Super U Sisteron - Val Durance
50 Allée des Genêts - 04200 SISTERON
Tél. : 04.92.62.06.10

Bonne fin de week-end !
Amitiés littéraires.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Exprimez-vous ! Merci d'avance.