mercredi 19 août 2015

Ma journée au Festival du livre de Sisteron !



C’était donc hier et pour ceux qui n’ont pas pu venir, je vous relate notre belle journée à Sisteron lors de ce Festival du livre. Le beau temps était de la partie et cette fois, sans canicule ni orage intempestif. Ce fut encore un très bon moment, passé à rencontrer mes lecteurs, discuter du livre, Meurtres à Château-Arnoux et bien sûr, signer d’autres dédicace.


Nous étions donc installés Place Paul Arène, au cœur de la cité sisteronaise et chaque auteur invité bénéficiait d’un emplacement nominatif. Il est vrai que nous étions un peu serrés car il y avait beaucoup d’auteurs et d’illustrateurs présents à cette édition 2015. L’ambiance entre auteurs était bon enfant et très chaleureuse.


Sur la photo ci-dessus, c’était le moment de l’installation et vous pouvez voir Georges Terlon, le sourire aux lèvres, se préparant à accueillir les amateurs de belles histoires provençales. Notez qu’il a reçu de nombreux visiteurs tout au long de la journée, comme quoi, le talent ne s’improvise pas et ses lecteurs ont été fidèles au rendez-vous. Au passage, l’organisation avait préparé un accueil très sympathique, avec café et thé à volonté.


Sur ce cliché, vous voyez un peu mieux notre emplacement et retrouvez les deux auteurs Nelson District qui m’accompagnaient, Esther Jules et Georges Terlon. Ah oui, un détail d’importance ! Dans le coin, en bas à gauche, vous verrez que cette chère Esther avait glissé un petit pot de friandises, à proximité de mes livres. Heu... C’était une tentative perfide et honteuse que je qualifierai de hautement provocatrice ! Allons, c’est bien connu, je déteste les bonbons et autres sucreries... Hum ! D’ailleurs, pour ne pas la vexer, restant courtois et galant, je me suis senti obligé d’en vider la moitié puis je l’ai gentiment prié de reprendre son pot et de le remettre de son côté (malheureusement, même là, je n’avais qu’à tendre la main... pour y accéder !). Vous l’avez compris, une belle ambiance régnait chez Nelson District, avec échange d'idées et partage de bonbons conseils de toute nature !


Pour revenir sur l’organisation de ce festival, il n’y avait rien à dire. Regardez le plateau repas qui a été servi lors de la manifestation et vous comprendrez que les auteurs ont été fort bien traités, du matin au soir. Même l’eau minérale nous a été fournie gracieusement et à volonté. Un reproche ? Allez, pour ma part, il manquait quelques litres de café (humour).

Je termine sur ma journée de manière plus personnelle. J’ai encore été étonné et vraiment heureux de vous voir en si grand nombre, de pouvoir échanger sur mon livre, Meurtres à Château-Arnoux, car cela devient une habitude maintenant. Après l’avoir lu, vous passez me voir et vous entendre en parler avec autant d’engouement et de satisfaction, me remplit à chaque fois de bonheur ! Puis, les nouveaux, celles et ceux qui viennent sur les conseils des amis, les curieux qui s’arrêtent, interpellés par le titre et se laissent convaincre, ou encore ceux qui m’ont lu en numérique et souhaitent le faire en papier... C’était génial ! Un grand merci à Marie-Thérèse et Marcel, à Muriel, à Jeannine... La liste est trop longue et j’oublierai trop de monde. Merci à toutes et tous du fond du cœur !
Vers 18h, il était temps de remballer et de quitter Sisteron. Mes derniers remerciements iront donc au comité d’organisation et je glisse ici, un gros coup de cœur personnel à Marthe que j’ai pu revoir avec plaisir et embrasser ainsi qu’à sa famille, principalement Nicolas. Et si vous ne savez pas qui est Marthe ou quel rôle a joué Nicolas, alors je vous invite à relire mon billet sur ma journée de dédicaces du 18 juillet à Sisteron.


Pendant cette très belle journée...
Eh oui, même lors des séances de dédicaces, quand enfin je peux profiter d’un moment de calme, je jette un œil sur les réseaux sociaux et surveille mes titres. Tout à coup, les auteurs proches de nous ont été surpris de nous entendre, mon éditrice et moi, pousser un grand cri de joie... Non seulement, mes lecteurs étaient présents en nombre hier, mais mon polar nous avait réservé une très belle surprise pour la journée. Sur Amazon, il venait d’entrer au TOP100 général Kindle, tous genres confondus, à la 83e position en se classant 14e thriller et 27e polar !
Oui, de quoi crier sa joie et, à défaut de champagne, finir le pot de bonbons d’Esther pour fêter dignement cette excellente nouvelle !
(Heu, Esther ? La prochaine fois, rapporte deux petits grands pots, s’il te plaît !)

Très belle journée !
Amitiés littéraires.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Exprimez-vous ! Merci d'avance.