mardi 18 mars 2014

Maelys de Crozon !



Aujourd’hui, je fais un autre flash back sur mon deuxième roman papier, Maelys de Crozon – La malédiction, publié en mars 2013 chez les Éditions du Bord du Lot.


Ceux qui me connaissent bien, le savent, je suis un passionné d’histoire et si j’écris de l’érotisme, je le fais régulièrement au passé... dans tous les sens du terme ! Au temps de la cour des rois de France, pendant la première ou la seconde guerre mondiale, sous les horizons des pirates et autres corsaires, ou encore les années 60, l’antiquité, etc.
L’histoire de Maelys se déroule au moyen-âge avec tout ce que cela comporte comme problèmes au XIIe siècle. Trahisons, croisades, guerres seigneuriales, jalousie, amour, amitié mais aussi l’établissement des premières villes dans le Duché de Bretagne, leur construction, les bâtisseurs... Et puis, un chevalier bien mystérieux, accompagné d’un loup.
À lire très vite si vous aimez l’aventure, la vraie, et l’histoire, bien sûr !

Résumé
Maelys Hautefort de Crozon a sept ans quand elle assiste à l’horrible massacre de toute sa famille. La fillette n’hésite pas à maudire Maden et son frère Brieuc de Lornan, les instigateurs de ces crimes infâmes inspirés par une rancune tenace.
Adulte, Maelys est toujours Baronne de son fief et se montre à la hauteur de la charge qui pèse sur ses épaules depuis ce drame. Logan de Lornan, le nouveau Comte de Cornouaille par abdication de son père, l’assaille de ses plus criminelles intentions pour lui nuire. Lors d’une audience où Maelys ne peut faire face à ses obligations de vassale, un étrange chevalier, Cédric, fait irruption et prend sa défense. Accompagné d’un loup, il revient de Terre Sainte, auréolé de mystères et déjà couvert de légendes. Avec deux de ses frères d’arme, un maître d’œuvre et un vieux médecin arabe à l’intelligence bouillonnante, ils vont transformer la Baronnie et lui donner un essor incroyable qui suscitera la jalousie meurtrière du Comte.
La seigneurie de Crozon échappera-t-elle aux malversations des Comtes de Cornouaille ? Maelys pourra-t-elle demeurer Baronne malgré les trahisons ? Et enfin, la malédiction d’une petite fille sera-t-elle plus forte que toutes les bassesses humaines ? L’histoire du fief s’écrira en lettres de pierre et de sang, jusqu’à l’ultime dénouement, complètement inattendu.


Un avis de lecteur 
- Ce deuxième roman nous transporte dans le passé mystérieux du moyen-âge. Dans Maelys de Crozon, écrit avec un vocabulaire sobre et précis, on retient son souffle souvent, on s'enrichit beaucoup avec l'exploitation d'un fief médiéval : son organisation, son artisanat, sa protection, sa foire, son abbaye, son art religieux mais aussi sa soumission aux seigneurs dominants, ses jalousies... Merci pour cette épopée si instructive. (Alessandra Z.)

Belle journée !
Amitiés littéraires.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Exprimez-vous ! Merci d'avance.