mercredi 23 octobre 2013

Et si l'on parlait un peu d'érotisme ?



Même si je n’écris pas que de l’érotisme, loin s’en faut, ce genre littéraire reste un de mes domaines de prédilection. Alors pourquoi ne pas en parler et vous suggérer ainsi quelques lectures ?

Si vous aimez l’histoire, cela tombe bien et nous allons bien nous entendre ! Ainsi, pourquoi ne pas découvrir ce qui se passait pendant la Première Guerre mondiale, en France, alors que les femmes devaient affronter un terrible manque... Tous les hommes valides étaient au front ! Avec Marie-Gabrielle (Éditions Harlequin – HQN), vous découvrirez que les femmes ne sont jamais à court d’imagination ni d’arguments !
Pendant que nous explorons l’histoire, vous frissonnez peut-être aux fastes du Premier Empire et les mœurs de cette époque ne vous laissent pas indifférent. Dans À la maison close (Éditions Harlequin – HQN), plongez dans cet univers fascinant où quelques pages croustillantes de notre histoire se sont écrites. La maison close dont il s’agit ne concerne en rien la soldatesque mais bel et bien l’aristocratie, beaucoup plus cachottière...
Tout cela ne vous concerne pas et se situe un peu trop loin ? Vous avez une nette préférence pour d’autres jeux érotiques, plus modernes ?
Peut-être que la fessée est une meilleure source d’inspiration et vous regrettez de ne pas avoir encore exploré ce territoire sulfureux et très étendu ? Atteignez d’autres horizons du plaisir en lisant le recueil, À corps et à cris (Éditions D. Leroy – Collection E-ros) dans lequel l’une de mes nouvelles figure, Le pensionnat. Si la fessée vous laisse de marbre, alors peut-être qu’une soirée festive au bras de votre conjoint vous comblera. Avec L’anniversaire – Jeux libertins (Éditions D. Leroy – Collection E-ros), vous réaliserez qu’une soirée guindée peut vite devenir la source grandiose de bien des plaisirs...
Non, vous voulez encore plus ? Alors si votre imagination est très débridée, découvrez dans La double surprise (Éditions Harlequin – HQN) ce qu’un homme peut offrir comme soirée à la femme qu’il aime afin de combler ses attentes et ses fantasmes.
Tout cela a aiguisé votre appétit et vous avez envie de jouer un peu ? Je vous conseille de suivre les aventures d’Angie et Kylian, ce couple très complice dans Les défis d’Angie, composé de 14 défis délirants et accessibles puis dans La revanche d’Angie (Éditions Harlequin – HQN) composé de quatorze autres jeux. Vous constaterez que Madame a autant d’imagination que Monsieur et qu’elle sait lui imposer des défis hallucinants... À lire impérativement à deux et à reproduire sans modération avec votre conjoint !
Un couple libéré doit entretenir la flamme et bien souvent la question de l’échangisme revient sur le tapis avec son cortège d’idées préconçues, de fantasmes, d’espoirs et pas mal de déceptions. Avec Libres échanges (Éditions Harlequin – HQN), apprenez-en un peu plus sur le véritable échangisme, celui qui se pratique à deux couples, dans l’intimité et loin des clubs. Dans cette nouvelle, l’un des couples est novice et se montre hésitant... Laissez-vous tenter !
Maintenant que l’évocation de ces premières nouvelles, historiques puis contemporaines, vous a transporté vers un imaginaire torride, il faut veiller à entretenir la flamme !
Avec le recueil de trois nouvelles, Destin de femmes (Éditions D. Leroy – Collection E-ros), repartons en arrière sans rien perdre de votre émotion et afin de découvrir trois femmes différentes au cours de trois décennies distinctes.
Chelsea, l’étudiante d’Oxford n’a pas froid aux yeux et parvient à ses fins avec son beau professeur. En 1927, les jeunes filles n’avaient rien à envier aux femmes actuelles et leur savoir-faire pourrait vous surprendre !
Édith, la prostituée qui rejoint la Résistance ne s’en laisse pas compter et en 1943 si elle fait des ravages avec son corps, son cœur ne manque pas de courage en investissant une partie fine, organisée par la kommandantur allemande à Paris.
Enfin, Carol, cette jeune américaine des années cinquante, exhibitionniste convaincue et maladive, vous convaincra que les vêtements sont vraiment inutiles car le plaisir doit se montrer et la jouissance se vivre dans une intimité absolument publique !

J’espère avoir attirer votre attention avec cette évocation de mes titres érotiques. Faites-vous plaisir et retrouvez les détails sur les pages de ce blog.


Bonne lecture et belle fin de journée,
Amitiés littéraires.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Exprimez-vous ! Merci d'avance.