samedi 27 janvier 2018

Fermeture des soumissions de manuscrits !



Je vous l’annonce officiellement, les Éditions du 38 ont fermé la soumission des manuscrits pour la collection 38 Rue du Polar. Je vous explique pourquoi dans ce petit billet.


Les raisons de la fermeture
C’est acquis, vous ne pourrez plus nous envoyer vos projets pour présenter vos polars et vos thrillers par le formulaire du site. Il y a une raison toute simple à cet arrêt, c’est le nombre impressionnant de manuscrits déjà reçus. Aux Éditions du 38, nous ne sommes pas nombreux à traiter les dossiers. Par conséquent, avec l’éditrice et la responsable du comité de lecture, nous avons tranché la question. Nous allons étudier soigneusement ce que nous avons déjà reçu, traité les projets validés des uns, expliquer notre refus aux autres et enfin, appeler les auteurs qui auront franchi le cap du comité. Et on a de quoi faire !
En attendant la réouverture du formulaire de soumission, si vous avez un projet vraiment abouti, n’hésitez pas à vous manifester directement auprès de l’éditrice ou écrivez-moi via ce blog. N’envoyez pas votre manuscrit, commencez par nous contacter et nous vous dirons éventuellement comment procéder.

Conseils valables pour toutes les maisons d’édition... et tous les auteurs.
Allez à la rencontre des éditeurs sur un salon, des auteurs lors d’une séance de dédicaces, suivez-les sur les réseaux sociaux, ne soyez pas intrusif tout en leur faisant comprendre votre envie d’être édité. Vous avez besoin d’eux, tandis qu’ils ont le choix parmi des milliers de prétendants, aussi bons, voire meilleurs que vous. Lisez les livres de la maison, rencontrez les auteurs déjà en place, montrez-vous en personne ! Comprenez bien que, même avant l’envoi d’un projet, la phase d’approche est tout aussi importante que le soin apporté à sa présentation.
Quand vous enverrez votre manuscrit, soyez précis, appliqué ainsi qu’original, mais conservez les impératifs de base qui feront la différence, comme une bonne typographie, un texte sans trop de fautes...

Parce qu’il y a eu quantité d’auteurs novices ayant essuyé un refus au 38, je conclus avec ces quelques lignes à titre de conseil. Si une maison d’édition vous demande une bio, une biblio, d’écrire votre texte avec telle police, de le présenter au format Word et non PDF... c’est qu’il y a de bonnes raisons pour imposer ces directives et qu’il est important de les suivre si vous souhaitez être lu. Eh oui, la collaboration éditoriale commence dès la prise de contact, sans même savoir si votre projet sera accepté ou non. Si vous ne suivez pas les prérogatives ou si ça vous semble trop compliqué, oubliez l’idée d’être publié un jour par une maison sérieuse, car ce qui est valable aux Éditions du 38, l’est partout ailleurs.

Bon week-end à tous !
Amitiés littéraires.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Exprimez-vous ! Merci d'avance.