lundi 18 février 2019

Les Prêtresses d'Altaïr, en précommande dès aujourd'hui !


Vous avez été nombreux à me demander ce que signifiaient les deux indices que j’avais publiés et, bien entendu… je n’ai rien dit ! J’aime bien entretenir le suspense sur une sortie, cela dit, il est temps de vous parler un peu plus de mon prochain polar, Les Prêtresses d’Altaïr, à paraître aux Éditions du 38 et de vous expliquer ce qui va se passer. Accrochez-vous et suivez le guide !

Cliquer pour agrandir

La genèse de Les prêtresses d’Altaïr
Il y a longtemps qu’on en parlait avec mon éditrice et s’il y a une vérité irréfutable en matière de polar ou de thriller, c’est que vous aimez les séries, avec des personnages qui reviennent à chaque opus, mais dont l’enquête s’achève une fois la dernière page du roman tournée. De mon côté, j’avais envie de créer un personnage féminin qui serait l’héroïne récurrente. Bien sûr, vous connaissez le commandant Gabriel Gerfaut et ses enquêtes périlleuses dans le monde des tueurs en série. C’est pourquoi, Angelina Rossi sera une enquêtrice privée, ex-flic et dotée d’une intelligence supérieure lui permettant de résoudre des affaires abandonnées ou trop délicates pour la police. Il fallait un contraste et ça n’en sera que meilleur.
Angelina vous plaira, j’en suis certain. Pas spécialement jolie, certainement pas la meilleure, endettée et obligée d’accepter des affaires qui parfois l’agaceront, c’est une femme libérée, indépendante et apte à solutionner des énigmes difficiles. Entourée d’une équipe solide, mais disparate, elle devra souvent voyager, n’hésitera pas à prendre contact avec ses anciens collègues et vous la retrouverez dans d’autres enquêtes… si tout va bien !

Pourquoi Rambouillet ?
La ville de Rambouillet a été le cadre de L’Affaire Aurore S., un précédent thriller publié en 2016 aux Éditions du 38 et devenu un vrai best-seller. L’accueil qui avait été réservé au roman m’avait touché pour de multiples raisons. Le service de communication de la Mairie, la population, les lecteurs, même un groupe sur Facebook (Rambouillet d’hier, d’aujourd’hui, administré par Géraldine et Fabrice - clin d’œil au passage), les journalistes et la presse locale (Toutes les nouvelles 78, entre autres, et un salut amical à Philippe Cohen, devenu depuis un ami)… tout ce petit monde avait soutenu le livre et propulsé dans les meilleures ventes, un peu partout, sur Internet ou en librairie.
J’ai donc décidé de lancer cette série sur Rambouillet, par simple gratitude et parce que j’aime beaucoup cette ville. Angelina Rossi a donc implanté son agence dans cette belle cité qui deviendra, épisode après épisode, un « personnage » secondaire dans toutes les intrigues. Je viens d’ailleurs de rencontrer monsieur Marc Robert, le maire, et je vous dévoile quelques informations ci-dessous qui découlent de cette rencontre.

Le lancement de Les Prêtresses d’Altaïr
Le livre sortira le 22 mars 2019, de manière officielle. Tout ce que je peux vous dire, si vous habitez Rambouillet ou les environs, c’est de réserver votre samedi 6 avril. Attention ! Cette date n’est pas encore ferme et définitive, mais, pour l’instant, c’est celle qui a été retenue pour organiser le lancement du livre sur Rambouillet. Il y aura donc une animation sur place et… je ne vous en dis pas plus, aujourd’hui ! Suivez bien ce blog et soyez attentif, vous en saurez plus au fur et à mesure de la confirmation de l’événement. Ah, j’oubliais ! Une séance de dédicaces sera organisée après cette manifestation. Et beaucoup d’autres choses encore…

Les Prêtresses d’Altaïr - Informations générales
Attention ! L’info est importante : vous pouvez réserver votre exemplaire numérique dès aujourd’hui. Le titre est déjà en ligne et ainsi, vous serez parmi les premiers servis.


LES PRÊTRESSES D'ALTAÏR

■ +/- 400 pages
■ Prix de la version numérique : 6,99 €


Résumé
Ancien commandant de la DGSI, Angelina Rossi a créé son agence d’enquêtes privées à Rambouillet. Jean-Pierre Hartmann, industriel dans l’armement, la contacte et lui demande de retrouver Géraldine, sa fille disparue, qui est aussi sa collaboratrice. Angelina mène d’abord une enquête de fond puis elle comprend que l’affaire est bien plus compliquée qu’il n’y paraît.
Est-ce que le projet Phoenix est concerné ? Pourquoi Paul Hartmann, le frère de Géraldine, déteste-t-il sa sœur, et pourquoi pense-t-il qu’elle a vendu des secrets à une puissance étrangère?
De Rambouillet à Berne puis à Nice, l’enquêtrice devra élucider de nombreuses énigmes, à commencer par la plus importante : Géraldine est-elle encore vivante ?
Dans l’impitoyable monde des fabricants d’armes règne une vérité sordide. On exècre les curieux et les meurtres sont souvent dissimulés derrière de banales disparitions…

■ ■ ■

Si toutefois vous n’avez pas encore lu L’Affaire Aurore S., je vous conseille de le découvrir. Certes, il n’a rien à voir avec le roman dont il est question ci-dessus, mais vous pourrez découvrir la ville et une intrigue à couper le souffle. Action, suspense, page turning seront au rendez-vous et vous n’oublierez jamais cette intrigue si particulière. C’est promis !


L’AFFAIRE AURORE S.

■ moyenne de satisfaction sur Amazon : 4,5 / 5 avec 63 commentaires
■ +/- 400 pages
■ Prix de la version numérique : 6,99 €


Résumé
Qui est le tueur en série qui se cache dans la forêt de Rambouillet ? L’amour, que l’on dit plus fort que tout, peut-il survivre ou vaincre la mort ?
Au commencement, une belle histoire d’amour. Grégoire, écrivain modeste, abandonne tout et quitte sa Provence pour les Yvelines, afin de rejoindre Aurore, auteur de romances, dont il est tombé fou amoureux. Elle va quitter son compagnon pour construire leur couple et vivre leur amour librement. Mais contre toute attente, Aurore disparaît brutalement après un simple et banal e-mail de rupture.
Désespéré et au bord du suicide, Grégoire relève la tête quand il réalise que son dernier message est certainement un faux. Pire, il apprend qu’un tueur en série sévit en forêt de Rambouillet. Fou de colère, il est certain que la femme de sa vie a été assassinée par ce psychopathe. Et il sait qui se cache derrière le monstre... Alors la traque commence.
Miné par le chagrin, Greg ira au bout de l’enfer s’il le faut. Quelqu’un va devoir payer pour lui avoir volé le seul grand bonheur qu’il ait jamais connu.

Bonne fin de journée !
Amitiés littéraires.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Exprimez-vous ! Merci d'avance.