mardi 19 septembre 2017

Une nouvelle maison, les Éditions Élixyria !



Eh oui, je vous l’avais dit, ma rentrée est riche en surprises et en voici une autre de taille. Je vais vous parler d’un éditeur, mais pas n’importe lequel. Les Éditions Élixyria ont vu le jour il y a peu de temps et si j’évoque cette structure, c’est pour une excellente raison.


Préambule
Afin que tout soit clair et pour faire taire tout de suite les langues de vipère qui pullulent dans notre microcosme, je précise que ma maison d’édition demeure les Éditions du 38, que j’assume effectivement la direction littéraire de la Collection 38 Rue du Polar et que je n’ai aucunement l’intention de quitter le nid où je me sens bien et dans lequel je m’épanouis parfaitement. J’espère que le message est bien passé... À bon entendeur !

Les auteurs, les maisons d’édition...
Je ne sais pas pour vous, mais en ce qui me concerne, je choisis soigneusement mes « amis » sur les réseaux sociaux. Je ne récupère pas les « potes auteurs » qui passent leur temps à draguer sur Facebook, les lectrices « un peu allumées » qui agissent comme les premiers et surtout je veille à mes relations du côté des éditeurs. Dans la vraie vie, je suis encore pire que ça et vous pouvez sans problème me qualifier de sauvage. J’assume !
Parlons de ce qui nous intéresse aujourd’hui, le secteur éditorial. Certes, que je sois démarché, comme tous mes collègues, est une logique absolue, il n’y a rien à redire. Une nouvelle maison a besoin de constituer son écurie, de publier et ainsi de suite. Cependant, quand je vois ce qui se passe en ce moment, je souris... enfin, non ! Je pleure serait plus exact. Vous l’avez aussi remarqué, les ME (Maisons d’Édition) arrivent sur le marché par trains entiers et on n’a pas le temps de découvrir le nom de la première, qu’une douzaine de plus a vu le jour et pousse les autres. C’est effrayant pour ne pas dire pathétique !
Je ne donnerai pas de noms - dommage, hein ? - mais quand je vois ce que ces maisons osent publier, les prétendus auteurs mis en avant, la qualité de leur editing ou mieux encore, la maestria de leur service corrections et le génie créatif exposé sur les premières de couverture, oui, il y a de quoi pleurer et s’exiler !

Laetitia et Didier
Heureusement, de temps en temps et ça devint rare pour ne pas dire exceptionnel, vous croisez sur les réseaux sociaux des gens sympas et sérieux. Il suffit de quelques mots, de voir leurs statuts, leurs commentaires et de remarquer leur talent de plume - toujours proportionnel à leur humilité - et vous pouvez encore espérer faire de belles rencontres. Pour ma part, la soupe Facebook n’est qu’un indicateur, pas une vérité absolue, d’autant plus que je fais tout pour éviter les zouaves et il y a des nids à reproduction permanente dans le virtuel. Ensuite, il y a la vraie vie et c’est ainsi que l’on peut nouer de véritables amitiés, découvrir le vrai visage d’une personne et ses qualités.
J’ai eu la chance de croiser Laetitia et Didier de Vaujany, ce que j’appelle des belles personnes et n’y voyez rien de physique. Je les ai rencontrés à Livre Paris cette année et nous avons eu l’occasion de parler boutique sur le stand qu’ils animaient avec d’autres auteurs (clin d'œil à Sara et Raf), tout en sympathisant. La rigueur et le professionnalisme ne s’inventent pas, le talent non plus et la simplicité, encore moins. Je savais que ce couple irait loin, mais pas... si loin !


Les Éditions Élixyria
Il y a quelques semaines, Laetitia m’a téléphoné et annoncé qu’avec Didier, ils avaient décidé de lancer leur propre société, les Éditions Élixyria. Avec sa franchise naturelle, elle m’a expliqué que je serais le bienvenu, si toutefois je pouvais leur proposer un projet. J’ai commencé par décliner, compte tenu de mes engagements. J’en ai parlé avec Anita Berchenko, la directrice du 38, qui de son côté et avec sa gentillesse habituelle, m’a autorisé à publier ailleurs et a fortiori quand je lui ai signifié avec qui je comptais collaborer. Si vous ne le saviez pas encore, les maisons sérieuses se connaissent très bien ! (ce qui implique qu'elles connaissent aussi les vilains petits canards... dont acte !)
C’est ainsi que je vais sortir un titre dans les mois qui suivent chez les Éditions Élixyria. Non, inutile de me torturer, de me supplier (quoique, si vous envoyez un chèque...), vous n’en saurez pas plus sur le genre, la couverture, etc. vous savez bien que je suis un auteur sadique, voyons ! Le moment venu, je vous en dirai plus, c’est promis.

Pourquoi publier chez les Éditions Élixyria ?
Oh, comme la raison est évidente et simple à la fois ! Si vous connaissez Laetitia et Didier, vous n’aurez pas besoin de plus d’explications.
Pour tout vous dire, je le fais par simple amitié, parce que ce sont des gens que j’aime bien et au-delà de l’affection que je leur porte, parce que je les sais d’un grand sérieux, motivés et très professionnels. Ils connaissent le métier et le font avec passion sans perdre de vue qu’étant eux-mêmes écrivains, ils maîtrisent la chaîne d’un bout à l’autre.
Regardez leurs premières publications, la qualité et la clarté de leur site internet, discutez avec eux et vous me comprendrez mieux. Par ailleurs, ils constituent leur écurie et sélectionnent les plumes avec lesquelles ils souhaitent travailler. Ils ne font pas n’importe quoi, leur contrat est bien ficelé et ils savent accompagner leurs auteurs.
Donc, pourquoi collaborer avec eux ? Parce que ce sont des amis en qui j’ai confiance et ensuite, parce que les bonnes maisons sont rares. Croyez-moi, j’en sais quelque chose !


Les Éditions Élixyria en détail
Cette maison bénéficie donc de plusieurs collections, mais avant tout, notez que l’équipe éditoriale est blindée, si j’ose m’exprimer ainsi ! Je vous laisse juge.

- Laetitia : Fondatrice et éditrice
- Didier : Responsable visuel et événementiel
- Anne-Sophie BORD : Correctrice
- Émilie GV : Artiste photographe
- Laurie B. : Relectrice
- Éva CAYEUX : Relectrice
- Céline LECLERCQ : Correctrice

Pour évoquer les nombreuses collections, vous pouvez toujours visiter leur site internet, mais je vous donne un aperçu.

- Elixir of Love : Romance
- Elixir of Temptation : Érotisme
- Elixir of Stardust : Science-Fiction
- Elixir of Dragon : Fantasy
- Elixir of Ghost : Fantastique
- Elixir of Crime : Thriller
- Elixir of Frontier : Aventure
- Elixir of Kids : Jeunesse
- Elixir of Memories : Inoubliables
- Elixir of Comic Strip : BD

Enfin, sachez que cette maison généraliste publie en numérique et broché, s’appuie sur un diffuseur très sérieux et que la qualité du travail éditorial puis promotionnel sur les sorties, sera soigné.

Les coordonnées complètes
Adresse
Éditions Élixyria
14 rue du Michard
69510 Thurins

Conclusion
Je suis ravi de pouvoir participer à l’aventure de mes amis et je sais qu’ils remporteront leur pari haut la main, à savoir créer leur structure éditoriale en se faisant plaisir tout en offrant l’opportunité à de jeunes talents de se faire connaître. Inutile de vous préciser que si vous écrivez, vous pouvez les contacter et proposer votre projet, mais attention ! Les Éditions Élixyria, comme les Éditions du 38 d’ailleurs, sont des maisons sérieuses et intransigeantes à la recherche d’auteurs dans le même état d’esprit. Eh oui, écrire est un métier, je vous l’ai toujours dit !
Plus personnellement, maintenant, chers Laetitia et Didier, je vous souhaite une longue route, parsemée de succès éditoriaux, avec de belles rencontres et un avenir ensoleillé ! Merci de m’avoir fait confiance, cela m’a beaucoup touché.
C’est bien amicalement que je vous embrasse tous les deux.

Excellente journée !
Amitiés littéraires.

2 commentaires:

  1. Très belle présentation de cette ME dont j'entends beaucoup parler :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et je pense que tu n'as pas fini d'en entendre parler ! :)
      Belle journée à toi et grosses bises.
      Amitiés.

      Supprimer

Exprimez-vous ! Merci d'avance.