lundi 20 juillet 2015

O Semeador de Almas ou Le Semeur d'Âmes !



Non, je n’ai pas dans l’intention de vous donner des cours de portugais et d’ailleurs, j’en serai bien incapable ! Si vous me suivez régulièrement, vous devriez comprendre mon propos et savoir où je veux en venir. O Semeador de Almas était la troisième enquête de notre cher commandant Gabriel Gerfaut. Cette nouvelle était parue dans le recueil papier, Nouvelles do Brasil, publié par les Éditions Harlequin et exclusivement pour le salon du livre de Paris. Vous y êtes ? Alors, reparlons un peu de cette nouvelle.


Avec cette photo de couverture, vous devriez vous souvenir de ce recueil. Vous avez été nombreux à me demander pourquoi, comment, où l’acheter, etc. Donc, ce livre était une exclusivité pour le salon et nombreux sont ceux qui n’ont pu s’y rendre. Les Éditions Harlequin ont pensé à vous et vous proposent de retrouver les huit nouvelles de ce recueil, en version individuelle et numérique. Pour l’occasion, O Semeador de Almas devient Le Semeur d’Âme afin de ne pas troubler ou induire en erreur les futurs lecteurs. Voici déjà la superbe couverture.


Admettez qu’elle est très belle, n’est-ce pas ? Ci-après, je vous donne le résumé de la 4e de couverture et vous informe que cette nouvelle sera en vente le 31 juillet sur toutes les plates-formes de téléchargement pour la modique somme de 0,99 € ! Je vous en reparlerai le moment venu et vous indiquerai toutes les informations nécessaires ainsi que les liens utiles. En attendant, le lien de réservation est déjà ouvert sur Amazon.

Résumé
Et s’il s’était trompé ? S’il avait mis derrière les barreaux un innocent ? Le commandant Gabriel Gerfaut ne peut y croire. Fausto Negro est un tueur, de la pire espèce. Dès lors, comment expliquer la reprise des meurtres portant la marque abominable de son mode opératoire ? Pour éviter la libération du tueur en série qu’il a enfermé, Gabriel doit partir d’urgence à Manaus, au Brésil. Sur place, déjà une huitième victime. Une jeune fille, quinze ans à peine, de la tribu des Jivaros. Afin d’empêcher un monstre de sortir de prison, Gabriel Gerfaut va devoir s’enfoncer au cœur de la forêt amazonienne pour traquer son imitateur. Mais dans l’ombre de la jungle se cachent bien des créatures...

Belle journée !
Amitiés littéraires.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Exprimez-vous ! Merci d'avance.