samedi 6 décembre 2014

Une chronique pour Karine !



Le recueil poétique Karine est sorti en 2013 et c’était ma première collaboration avec Vincent, le directeur éditorial des Éditions VFB. Depuis, l’eau a coulé sous les ponts et avec cette maison, nous avons publié de nombreux romans. Aurélie, l’administratrice du blog, Les livres en folie, a eu la gentillesse de faire un bond dans le passé et a lu ce recueil. Voici donc sa chronique qui a été ajoutée, bien entendu, en rubrique Blogs littéraires.


Karine est donc un recueil de textes poétiques, cela change de mes genres littéraires habituels. Sachez que ce fut l’une de mes premières publications ! Eh bien, oui, pour tenter de percer dans l’écriture, j’avais choisi la voie la plus difficile et la moins appréciée par les éditeurs. Il faut en être conscient, la poésie n’intéresse personne. Et pourtant... Il suffit de s’y plonger pour découvrir des œuvres bien souvent très personnelles et ouvrant des portes sur des univers méconnus. Si vous voulez vous faire une idée, l’éditeur vous a concocté une bande-annonce et un extrait (cf. liens ci-dessous).
Un grand merci, Aurélie, pour avoir eu la gentillesse de me lire dans ce registre si différent et que vous avez apprécié. Merci pour la jolie note et votre chronique qui m’a touché. Ceci étant, vous n’aurez plus l’occasion de me relire dans ce domaine, puisque je me consacre aujourd’hui aux romans et aux nouvelles, thrillers, polars, aventures et encore un peu d’érotisme.
Extrait de la chronique : « Je trouve la couverte assez soft mais elle est en même temps élégante, elle convient donc parfaitement à l'univers de l'auteur. Le résumé quant à lui m'a donné des frissons malheureusement j'ai dû attendre avant de pouvoir le lire. L'auteur Gilles Milo-Vacéri s'est lancé un challenge assez important, réaliser un recueil de poésie à l'opposé de ses œuvres habituelles et je dois avouer qu'il l'a réussi haut la main (je n'aime pas beaucoup lire de la poésie mais je dois vous confier que je n'ai pas vu le temps passer). Le recueil est émouvant et il m'a été impossible de décrocher avant la dernière page. [...] »
Blog Les livres en folie : http://leslivresenfolies.eklablog.com/


Bande-annonce YouTube : http://www.youtube.com/watch?v=9CVGEZ5dkqY

Résumé
Deux âmes se sont croisées, autrefois, dans ce beau pays qui a l’Amour vrai pour souverain et l’Espoir comme bannière. Puis la vie et le destin s’en mêlèrent, semant les épreuves et les passés de chacun comme autant d’écueils sur une route déjà difficile.
Promesses d’avenir balayées par les vents et rapidement, l’océan a engendré un désert où lui seul marchait, cherchant la main qu’il avait promis de ne jamais lâcher. Elle l’avait écrit sur le sable, lui sur le marbre. Elle a disparu. Il est resté. Le Destin l’avait voulu ainsi.
Puis, pour lui, vint le temps de la descente aux enfers, cet escalier sans fin d’où l’on ne remonte que rarement et jamais indemne. Ce puits dantesque où l’on entend que le cri des âmes déchirées condamnées à l’errance. Cet abîme de souffrance qui éteint les regards, dilue les sanglots à l’encre noire de l’oubli et déchiquette les rêveurs en tas de sordides réalités.
Un dernier hurlement, silencieux et éperdu de solitude, car elle ne l’entendait plus.
Puis le néant absurde qui, vide de tout, enfante les plus effroyables des cicatrices, celles qui ne se referment jamais et sont invisibles pour autrui. Celles qui poussent le poète à prendre plume pour témoigner d’une vérité aujourd’hui disparue.
Et enfin, gisent sur ces pages quelques larmes brûlantes pour ponctuation des soupirs et une douleur muette en guise de signature...

Bonne journée !
Amitiés littéraires.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Exprimez-vous ! Merci d'avance.