jeudi 13 novembre 2014

Aline Tosca, auteur et blogueuse



Je connais beaucoup plus Aline pour sa plume d’auteur talentueux que celle de blogueuse et je peux ajouter que c’est une amie fidèle, répondant toujours à mes sollicitations. C’est certainement cette dernière facette qui est la plus appréciable et que je connais bien.
Sur son blog, elle parle de ses livres, de ceux des autres, ne juge pas, donne un avis et sans rien ajouter, disparaît vers d’autres horizons. Au passage, elle vous aura donné un conseil de bien-être, évoquera ses dernières vacances ou encore mettra en valeur des auteurs qu’elle apprécie. Avec Aline vous parlerez de cornichons ou d’un éditeur, d’érotisme de qualité, de poésie, de pensées bizarres ou de philosophie mais jamais celle du comptoir... Je vous invite à  découvrir et à apprécier une belle personnalité, souvent différente, parfois décalée et réellement indispensable. Bonne lecture !

(ndla : Petit rappel, j’ai laissé les blogueuses libres de répondre ou non aux questions. Ne soyez pas étonné s’il en manque. Sans réponse, les questions concernées ont été effacées)



INTERVIEW ALINE TOSCA



BLOG ALINE TOSCA

■■■

I - VOUS


1/ Parlez-nous de vous. Quel est votre premier métier, votre parcours, etc.
Je suis une fille toute sage et sans histoire qui se lève chaque matin et part exercer le métier qu'elle a choisi. Une fille bien sous tout rapport à qui on passerait bien un collier de perles. Une littéraire aussi, je peux le dire sans que ça fasse orgueilleuse, parce que les livres m'ont toujours accompagnée partout. Le livre, c'est la face pas cachée, tout le temps et depuis que je sais lire. J'ai beaucoup lu, j'ai lu des romanciers que tout le monde a oublié, c'est un peu injuste mais il y a tellement à découvrir et aussi j'ai lu des romances à l'âge où les filles flirtent, je lisais des revues avec des romans-photos et des Harlequin, j'ai appris l'amour tel qu'on le rêve et tout fut faussé, parce que ce n'est pas la réalité. Mais c'est pas grave, j'en retiens le plaisir de mes lectures à l'ombre des pins, l'été. Mais sous mes jupes sobres et mes cheveux rangés, y a des porte-jarretelles et des bas de soie.

2/ Quelles sont vos passions en dehors de la lecture ?
J'écris, je suis pas sûre qu'il s'agisse de passion. Je me laisse pas mal faire, la lecture, je crois pas l'avoir choisie, c'est pareil pour l'écriture, elles sont venues me chercher. J'ai le goût des choses simples, de la compagnie des bêtes et de la vie des saisons. Je n'aime pas trop le tumulte je crois. La semaine en chaussures mignonnes mais dès que je peux je chausse des bottes de campagne. J'aime la tranquillité, je m'entoure peu, je m'entoure bien.

3/ Pourquoi et comment êtes-vous devenu(e) blogueur (blogueuse) littéraire ?
Tiens, ça aussi, à une époque, au moment d'être Aline Tosca, j'avais dit, le blog jamais, j'écris et ça suffira, j'écris des histoires. Faut jamais dire jamais, j'entretiens un blog, en dilettante certes, mais je le fais. Il est une sorte de brocante, mon blog.


II - LE BLOG ET VOUS


4/ Parlez-nous de votre blog et son architecture (hors technique). Votre blog est-il spécialisé dans certains domaines littéraires ? Sa date de création ? Quelques statistiques de fréquentation ?
Que dire ? C'est un jeune blog et s'il est régulièrement fréquenté, il n'est pas assailli. Il donne des indications sur mes publications, il facilite la recherche qui consisterait à vouloir me lire mais aussi il propose des articles vers des livres, des auteurs que moi j'apprécie, des liens aussi. Mais c'est mon blog, en ça il n'est pas exhaustif, il dit mes goûts, il indique mes liens et donc il ne dit pas forcément beaucoup.

5/ Comment choisissez-vous les livres que vous lisez ?
Une écriture, une intention, une personnalité, ce sont les éléments que je souhaite trouver dans les livres que j'ai envie de lire.

6/ Quelle est votre position à l’égard des SP (Service Presse) et comment les traitez-vous si toutefois vous avez des partenariats avec des maisons d’édition ?
Je ne cours pas après le service de presse. Je ne sollicite pas les maisons d'édition et pour tout dire, mes SP se limitent à mes propres maisons parce qu'on s'est mutuellement choisi, Numériklivres, La Musardine, VFB et je lis et je chronique alors volontiers pas mal d'ouvrages qui me sont proposés. Ensuite quand les auteurs me démarchent, je le prends également comme un cadeau et je trouve toujours l'occasion de lire et de donner mes impressions sur mon blog. Je reconnais que c'est un circuit fermé mais ça me suffit.

7/ Quelle est votre fréquence de lecture et en moyenne, combien de chroniques rédigez-vous par mois ?
C'est inégal et je lis bien plus que je ne chronique. Il y a des livres que j'aime et je ne les chronique pas, je m'en imprègne, j'y reviendrai plus tard. Je pense qu'en moyenne je dois écrire un article par mois ou tous les deux mois.

8/ Quelle est votre position à l’égard des supports ? Lisez-vous uniquement en numérique, sur papier ou les deux ? Expliquez vos préférences.
J'ai aucune préférence. Le papier c'est le classique, celui qui est inscrit dans notre histoire de lecteurs. Le numérique c'est la modernité. Ma culture vient du papier, ma liberté du numérique. J'ai lu tout Colette en livre papier, presque tout d'Anna Galore en numérique. J'ai lu Histoire d'O en numérique mais les guides pratiques je les aime bien en papier. Je ne fais pas de choix, en tout cas, par exemple quand je choisis de travailler avec un éditeur et il me choisit bien sûr, lui aussi, ce n'est pas le support qui fixe mon choix c'est ce que je ressens de la possibilité de travailler ensemble. J'ai de nombreuses nouvelles en collectifs chez La Musardine et ce qui est en mon nom propre, est, majoritairement, chez Numériklivres, une maison que j'apprécie  beaucoup. Les collectifs sont de papier, les tout personnel en numérique. J'ai pas envie de choisir.

9/ Pourriez-vous expliquer votre système de notation ou votre barème et nous expliquer par quel moyen vous mettez en adéquation votre ressenti de lecture et vos notes ?
Je ne note pas mes lectures, j'ai ce côté pédagogue moderne qui m'empêche d'aimer la note. C'est acquis, ça va l'être ou ça l'est pas encore, pour faire un schéma. J'établis des nuances et c'est avec ce nuancier composé de l'écriture d'un auteur, de son propos et de sa cohérence que j'établis ma fiche de lecture. Et puis, si je suis allée au bout de ma lecture et si je m'apprête à faire une chronique, ça veut dire que mon avis déjà est favorable. Je n'ai pour l'instant, pas donné mes impressions sur une lecture déplaisante ou ennuyeuse. J'aime, je le dis.

10/ Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui souhaiterait se lancer dans l’administration d’un blog littéraire ? Les pièges à éviter ? Les meilleures plates-formes ? La gestion des relations éditeurs, auteurs, autres blogs ?
J'ai une tendresse pour Overblog parce que c'est une plate-forme vraiment très pratique mais qui manque d'allure. En ça, comme la plupart des gens je pense, mon choix va à Wordpress, qui est facile, qui a des possibles et peut présenter vraiment très bien. Après qui dit blog littéraire dit littéraire, j'attends de la personne qui tient un blog appelé littéraire, qu'elle m'en mette dans l'assiette, de la littérature, qu'elle ne verse pas en permanence dans ce ton décalé très agréable mais si facile à adopter, qu'elle m'épargne autant que possible car parfois ça peut être amusant, ses états d'âme, sa relation à elle-même. Qui dit littéraire dit cadre. Pour exemple, le blog et la façon de faire de ce grand auteur qu'est Anne Bert.


III - LES LIVRES ET VOUS


11/ Quel est votre auteur étranger préféré ?
Steinbeck (j'ai réfléchi, y en a d'autre, mais c'est sûr)

12/ Quel est votre auteur français préféré ?
Je peux pas un seul : Duras si c'est un et Colette si c'est deux. Un regard tendre et amoureux pour Sagan et pour ces deux livres d'Alina Reyes, Le boucher et Le chien qui voulait me manger. Chez les hommes aujourd'hui, Régis Jauffret.

13/ Quel est le livre qui vous a le plus bouleversée ?
Je crois que c'est chez Colette parce qu'il y a un érotisme de la terre, que je me sens bouleversée, Sido, Les vrilles de la vigne, La retraite sentimentale. Je suis aussi touchée par l'écriture magique de Marcel Pagnol et ce monde extraordinaire parce que si ordinaire chez Jean Giono. J'ai grâce à toi Gilles, redécouvert la poésie avec le magnifique Karine.

14/ Quel est le livre qui vous à le plus fait rire ?
Le guide de Stéphane Rose, Le bêtisier des sites de rencontres, chez La Musardine, m'a vraiment amusée. C'est bien foutu, c'est pas cher et vraiment c'est humoristique. Chez les classiques, Marcel Aymé, La jument verte. C'est bizarre, mais Pagnol ça me touche, ça me fait pas rire, c'est parce qu'il me dit des choses que je sais, que je vois, parfois il force un trait mais il y met tant d'amitié que c'est encore beau.

15/ Quel livre n’avez-vous pas lu jusqu’au bout ? Pourquoi ?
Y en a des tas, même chez mes éditeurs d'ailleurs, y a des livres dont je ne viens pas à bout. C'est comme ça, je ne vais pas en citer car ça désobligerait les auteurs qui se sont donné cette peine de les écrire. Souvent, je ne finis pas des ouvrages pour lesquels je connais le monde littéraire, par exemple, une lecture amoureuse, si je ne la trouve pas aboutie, je ne la finis pas, parce que j'en ai vraiment beaucoup lu.

16/ Quel est votre livre préféré ? Pourquoi ?
J'aime les écritures fulgurantes. Duras, L'homme assis dans le couloir.

17/ Depuis que vous lisez, combien pensez-vous avoir lu de livres ?
Je suis bien incapable de le dire, mais il m'est arrivé, jeune fille, de lire trois à quatre livres par jour.

18/ Quel est le livre le plus ancien de votre bibliothèque, numérique ou papier ?
Ah ça je sais, Les histoires extraordinaires d'Edgar Poe, une petite édition bien conservée faite de son vivant.

19/ Quel est le dernier livre que vous avez acheté avant de répondre à cette interview ?
La mer écrite, de Duras. Sinon y a mes services de presse surprises, commis par les auteurs, les éditeurs, mais je les demande pas vu que j'aime bien les surprises


IV - VOTRE TRIBUNE D’EXPRESSION LIBRE

20/ Vous avez la parole !
T'aurais jamais dû me donner accès à cette tribune. Je vais en profiter pour dire et t'as pas intérêt à me censurer, quel ami valeureux, attentionné, présent et perspicace tu sais être.


V - LES MOYENS DE VOUS CONTACTER


Adresse de votre blog : http://alinetosca.wordpress.com/
Votre page de présentation : https://alinetosca.wordpress.com/aline/
Pour vous suivre sur Facebook : https://www.facebook.com/aline.ecritdesnouvelles
Pour vous suivre sur Twitter : https://twitter.com/AlineTosca
Pour vous suivre sur Google Plus : https://plus.google.com/107524258809552870559/

Votre adresse email : alinelitterature@hotmail.fr

Bonne journée !
Amitiés littéraires.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Exprimez-vous ! Merci d'avance.