lundi 29 septembre 2014

Justice sera rendue, la Genèse !



Si vous suivez ce blog régulièrement, vous savez que ce polar, Justice sera rendue, a été publié par Harlequin - HQN, en février, lors d’une opération destinée à vous faire découvrir les aspects de ma plume dans différents genres littéraires. Il faisait partie d’une série de cinq titres parus simultanément, accompagnés par une belle opération de communication. Si vous l’avez ratée, vous pourrez en retrouver tous les détails sur la page Harlequin - HQN de ce blog.


La Genèse de Justice sera rendue
Justice sera rendue était une nouvelle de trente pages, écrite en juin 2012 et destinée à participer à un concours de polar dont je n’ai d’ailleurs reçu aucune information. Bref, j’avais aimé le personnage central et un an plus tard, quand je suis entré dans l’écurie Harlequin - HQN, je leur ai proposé. Ma directrice éditoriale a bien accroché et m’a demandé de retravailler cette nouvelle et elle est devenue un petit roman coup de poing, affichant aujourd’hui 150 pages.
Dans Justice sera rendue, j’ai voulu traiter le problème des enquêtes se déroulant en province, quand les enquêteurs se heurtent au mur du silence de la population faisant le jeu du coupable ou encore, quand s’attaquer aux notables pour un simple interrogatoire revient à s’asseoir sur un siège éjectable. En cherchant des indices ou des preuves, l’enquêteur soulève inévitablement des secrets de famille, des non-dits et pire que tout, met à mal les Barons locaux qui n’attendent que son premier faux-pas.
C’est donc un polar à l’atmosphère lourde et prenante dont l’issue ne pourra que vous surprendre !

Ce que vous en pensez
Il y a eu la chronique de Tome VI, à lire ICI, ou encore celle de Un coin de paradis pour livres, à lire ICI. Je vous rappelles que toutes les deux sont disponibles en section Blogs littéraires.
Au passage, je vous précise que ce petit polar est en 46e position dans le classement général Amazon et 8e dans la section polar (captures d’écran faites ce dimanche 28/09/2014). J’en profite pour vous glisser le seul commentaire déposé par Swan, sur Amazon et qui a eu la gentillesse de lui attribuer 5 étoiles. Un grand merci à vous, Swan !


L’avis de Swan sur Amazon - 5 étoiles
- « Je dois avouer que la lecture de ce polar a été un bon moment de détente et une bien bonne surprise. Livre court mais passionnant dans lequel on retrouve les multiples ingrédients nécessaires à une bonne histoire. Entre une bonne construction de l'histoire, un ton des plus simples,c'est un bon qui vous attend. L'auteur sait engloutir le lecteur avec son talent et même si je ne le suivrai pas sur les sentiers de ses livres érotiques, côté polars et thrillers, j'adhère totalement. Un livre que je vous conseille fortement !
Quelle meilleure manière de conclure par cette parole de Montaigne qui à elle seule résume le livre "Si haut que l’on soit placé, on n’est jamais assis que sur son cul" »

Le commentaire de Swan sur Amazon : http://www.amazon.fr/review/R2U8A7IDTHK8TW/

Derniers détails
Je vous rappelle que ce polar bénéficie d’une offre promotionnelle actuellement, avec un prix à 0,99 € au lieu des 2,99 € d’origine. Profitez-en, après-demain, ce sera trop tard ! C’est donc le moment pour certains d’entre vous de me découvrir dans ce genre littéraire et cela vous donnera peut-être envie de lire mes autres romans, thrillers et polars, au volume plus conséquent.
J’ajoute que si vous l’avez lu, ce serait sympathique de le notifier par un petit commentaire sur Amazon, la Fnac ou quelle que soit la plate-forme sur laquelle vous l’avez téléchargé. Pour tous les auteurs, obtenir des commentaires de lecture, c’est important pour ne pas dire vital ! Merci.


JUSTICE SERA RENDUE


Résumé
Dans le milieu, on m’appelle le rottweiler : une fois que j’ai chopé un os, je ne lâche rien. C’est la raison pour laquelle j’ai récupéré le cas de Virginie Dambert. Une enquête bâclée, des erreurs administratives qui s’accumulent, des suspects protégés en haut lieu, ça avait tout de la sale affaire. Une fois sur place, j’ai bien vite compris ce qui clochait vraiment : les notables du coin, véritable mafia locale, faisaient bloc. Mais il en fallait bien plus pour m’arrêter : pour rendre justice à cette pauvre gamine partie trop tôt, j’étais prêt à tout.


Bonne journée !
Amitiés littéraires.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Exprimez-vous ! Merci d'avance.